Lecture de Towers of Midnight : Questions de compréhension
(Sujet créé par BradPriwin l 14/05/18 à 13:00)
non favori


Vous connaissez la musique, j'approche tout doucement de la fin de la saga et j'espère pouvoir bien comprendre tous les enjeux avant de parvenir à la fin !


Aller en bas de page
<< Page précédente
Tous les posts
BradPriwin
17/05/2018 20:17


Maintenant que j'ai tous les tomes je pourrai effectuer une relecture complète ! Mais je vais d'abord terminer tout le cycle avant de recommencer

En effet, Aran'gar et Delana sont bien mortes, j'avais compris le contraire quand la description racontait qu'elle avait "posé un bouclier" sur elles. Autant pour moi, Graendal est la seule à avoir survécu !

Sur ce, j'ai lu quatre chapitres de plus depuis !

Chapitres 5 à 8

On revient à la Tour Blanche où Gawyn semble un peu frustré (sexuellement à coup sûr). Il souhaite absolument devenir le Lige d'Egwene mais cette dernière refuse. Gawyn est aussi irrité qu'elle ne révèle pas son "vrai visage" mais uniquement sa fonction, ce qui est un peu hypocrite de sa part, puisqu'il manque clairement de modestie. Et c'est un peu par égoïsme aussi, il est juste curieux de voir ce que ça fait d'être "lié" à quelqu'un.

Donc, comme je m'étais trompé, en effet Graendal revient seule auprès de Moridin. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est assez fâché ! En même temps elle avoue cash avoir laissé mourir Aran'gar. Elle se voit donc confier une nouvelle fois : capturer Perrin (qui va être vraiment central dans ce tome il semblerait) tout en restant hors de portée de Rand qui la croit morte.

S'ensuit un chapitre centré sur Morgase, assez intéressant de surcroît. Elle est consciente qu'elle ne redeviendra jamais la reine d'antan et doit rester "morte" aux yeux du peuple pour ne pas gêner le règne d'Elayne, qui pourra ainsi voler de ses propres ailes sans être dérangée par de personnes malveillantes capables de se servir de sa mère contre elle. Je suis aussi assez triste qu'elle est encore réduite à l'état de servante. Un statut mentionné avec un certain cynisme : elle était égale à Faile lorsqu'elle était prisonnière et est maintenant son inférieure...

Un jeu du chat et de la souris se développe entre Perrin et les Enfants de la Lumière. Je maintiens que Galad est un imbécile juste un peu plus éclairé que les autres, et qu'ils vont juste faire mourir des centaines d'innocents avec leur stupide bataille et leur stupide paranoïa de "tous ceux qui ne pensent pas comme nous sont des Darkfriends". À voir ce qui suivra...

On revoit alors Mat, installé à Caemlyn qui, suprenamment, passe son temps à boire et à jouer aux dés ! Sauf que maintenant il fait attention à ne pas trop sourire aux femmes... Le gholdam l'a poursuivi jusque-là, tranchant la gorge d'un malheureux, et ses autres problèmes le suivent... Tandis qu'il n'arrive pas à voir Elayne, dont il se méfie encore (à l'avant-dernier tome les personnages ne s'entendent toujours pas ?). Enfin, il croise une damane reconnaissante de l'avoir sauvée et qui lui apprend ce qui est arrivé à la Tour Blanche.
BradPriwin
21/05/2018 13:16


Chapitres 9 à 14 :

Comme il l'avait prédit, Mat est attaqué par le gholam, et même s'il est secouru, le gholam tue trois pauvres gars sur son sillage avant de s'enfuir... Heureusement il découvre qu'Olver est bel et bien en vie. Mais il doit agir vite !

L'on revoit ensuite Elayne qui doit gérer Caemlyn à sa manière. On perçoit direct l'opposition avec Egwene : elle ne souhaite pas exécuter les prisonniers sous prétexte qu'ils ne la soutenaient pas dans sa quête du trône, ce alors que Birgitte souhaite se débarrasser d'eux presto. Elayne reçoit alors une lettre de Mat qui était tout bonnement hilarante, où il se corrige à plusieurs reprises et lui manque carrément de respect, ponctuant ses phrases de "bloody". Et pourtant... Elayne est ravi d'apprendre qu'il va bien !

Après sa longue absence (trois jours), Rand a fait le point sur son existence et semble être enfin prêt à se rattraper. C'est pourquoi il s'excuse auprès des siens et débannit même Cadsuane. Même son père pardonne ses erreurs ! Rand est désireux de se rattraper, comme s'il avait mûri et réalisé ses erreurs... Mais ça me paraît un peu simple. Y'a-t-il anguille sous roche ? Au passage, il bannit quelques Darkfriends qu'il a trouvés.

Egwene, fatiguée par toutes ses responsabilités, se plonge dans le Monde des Rêves. Elle s'entretient d'abord avec les Wise Ones avec lesquelles elle "marchande" l'envoi d'Acceptées qui pourrait apprendre à canaliser auprès d'elle, afin de recevoir des formations "complémentaires" et ne pas se limiter à la Tour Blanche. Intéressant ! En même temps, elles sont fières du progrès qu'elle a accompli mais s'inquiètent de ce que devient Rand...

Egwene retrouve ensuite Nynaeve qu'elle blâme un peu car elle voulait la revoir depuis longtemps. Basée sur son expérience aux Deux Rivières, où elle était considérée comme "trop jeune pour son poste" exactement comme Egwene, elle lui dit qu'elle doit s'affirmer et être au courant de tout ce qui se passe mais aussi de donner de "bons ordres". Ces "conseils" se retournent contre elle puisqu'Egwene souhaite qu'elle lui parle en l'appelant "Mère" et en l'aidant à connaître ses faiblesses que seule une amie peut savoir. Survient ensuite Elayne qui est un peu "choquée" par ce qu'est devenu Rand tandis qu'Egwene et Nyaneve devinent qu'elle est tombée enceinte. Elles doivent ensuite s'enfuir car repérées avant qu'Egwene ne puisse leur avouer ce que Verin leur a confié. Deux soeurs noires les attaquent : Talva et Alviarin. Egwene parvient à tuer la première mais le seconde s'enfuit... Donc on peut mourir dans le Mondes des Rêves ? Je l'avais oublié !

Klian
23/05/2018 18:41
Frère Loup, d'une maison d'Andor, webmaster

BradPriwin a dit :
Chapitres 9 à 14 :

Après sa longue absence (trois jours), Rand a fait le point sur son existence et semble être enfin prêt à se rattraper. C'est pourquoi il s'excuse auprès des siens et débannit même Cadsuane. Même son père pardonne ses erreurs ! Rand est désireux de se rattraper, comme s'il avait mûri et réalisé ses erreurs... Mais ça me paraît un peu simple. Y'a-t-il anguille sous roche ? Au passage, il bannit quelques Darkfriends qu'il a trouvés.


Sur ce point, il me semble que ce passage correspond plus ou moins au moment où Nynaeve a découvert comment soigner de la compulsion et/ou les restes de folie issus de la souillure du Saidin, mais a buté sur le cas de Rand, dont l'esprit était complètement occupé. Peut-être que lors de son passage sur le sommet MontDragon, il se soigne lui-même en acceptant Lews Therin comme une partie de lui-même, ce qu'il n'avait pas fait jusqu'ici. C'est pas tellement qu'il a mûri, plutôt qu'il a accepté qu'il n'était plus seulement Rand Al'Thor, mais un peu plus que ça... C'est en tout cas mon hypothèse.
BradPriwin
24/05/2018 13:43


Chapitres 15 à 18

Nynaeve s'inquiète toujours pour Lan et est plus rassurée vis à vis des Asha'man, surtout que Naeff, celui qui l'accompagne, semble montrer davantage d'émotions que ses homologues. Mais les Asha'man semblent être aussi victimes de compulsion, ce pourquoi elle le soigne (c.f le précédent message), même si elle est frustrée de ne pas pouvoir sauver tout le monde. Discutant avec Rand, elle semble déterminée à l'aider à briser les chaînes du Ténébreux. Le principal argument serait que ce serait un "moindre mal". S'il a pleinement confiance en elle, il doit regagner celle d'Egwene, et pense aussi faire appel à Aviendha et Elayne. Pendant ce temps, Egwene poursuit la traque de l'Ajah Noire et cherche comment arrêter Mesaana. Mieux connaître son ennemi pour le combattre : Mesaana est une complotrice de l'ombre dont la puissance consiste à fomenter des plans...

Vient alors un petit chapitre "de répit" où Perrin et Faile font le point et vivent une petite scène romantique, qui n'est étrangement pas niaise ! Tous deux se révèlent même de plus en plus attachants : Faile se soucie de son mari et l'accepte comme il est, malgré son comportement sporadique de loup. Ça fait d'ailleurs un an qu'ils sont mariés et, selon les traditions de Faile, ils devraient offrir des cadeaux à leurs proches, mais les circonstances ne se prêtent pas... Et bien qu'elle aide à soulager Perrin concernant ses dévalorisations (il ne se sent pas bon meneur ni prêt pour la bataille finale), elle-même s'interroge sur son parcours, sur son égoïsme d'être partie de chez elle, mais elle ne regrette finalement rien.

De son côté, Mat laisse partir quelques Aes Sedai pour la Tour Blanche (dont Joline et Teslyn), fait ses adieux à Egeanin et Bayle doit s'habituer à la perte de quelques-uns des siens... Il va voir une ancienne "amie", Maîtresse Aran, pour qu'elle surveiller Olver pendant qu'elle sera partie, pour le protéger du gholam... Du côté d'Elayne... Quelqu'un peut lui flanquer une baffe ? Heureusement que Birgitte est là pour la réprimander, sinon elle serait prêt à faire n'importe quoi sous prétexte qu'une vision lui a dit que ses enfants s'en sortiraient quoi qu'il arrive ! Elle a bien fait de préciser qu'elle tenait à ses proches...

On revoit aussi Perrin dans un rêve de Loups, comme d'habitude, et Rodel qui croise quelques Trollocs morts avec ses troupes. Mais c'était un piège ! Les ennemis "se réveillent" (Les Dragkhar ?) et les attaquent. Ensuite vient l'heure du "crêpage de chignon" où Faile veut faire taire les rumeurs sur l'adultère de Perrin avec Berelain à tout jamais et déclare même un duel à mort ! Elles finissent par trouver un terrain d'arrangement en trouvant un autre moyen...
BradPriwin
27/05/2018 21:56


Chapitres 19 à 22

Mat et Elayne se revoient enfin ! Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les retrouvailles sont à la hauteur ! On remarque qu'Elayne est vraiment contente de le retrouver. Ils gardent tout de même une certaine distance mais Mat constate que sa réputation ne cesse de monter... Par ailleurs, Mat informe "sa reine" de ses projets et parle même des "explosifs" qu'Aludra est en train de mettre au point. Elayne est totalement emballée et accepte que d'autres soient fabriqués à condition qu'elle puisse en avoir, de sorte à pouvoir affronter plus aisément ses ennemis !

Suit alors un chapitre de première importance... Nynaeve a aidé à purifier le saidin, elle a triomphé de nombreux ennemis tels que Moghedien (parfois je me dis que c'est pas difficile), elle a accompagné Rand contre vents et marées... Pourtant elle doit quand même passer l'épreuve pour devenir officiellement Aes Sedai ! Et, si ce n'était pas prévisible, elle passe avec "succès" les épreuves mais sa performance est controversée car elle montre trop d'émotions, notamment au passage où les Deux Rivières sont attaquées ou quand elle sauve Lan de la mort. Mais elle réplique bien, affirmant qu'une Aes Sedai ne doit pas rester calme en toutes circonstances, ce alors que les siennes déclarent qu'elles doivent ignorer le petit peuple pour se focaliser sur "les plus grands besoins". La Tour doit vraiment être réformée... Par contre une de ses affirmations est quelque peu douteuse : en quoi ne pas se marier rend arrogant ? Amour et prétention ne sont pas en opposition l'un de l'autre... Nynaeve devient finalement Aes Sedai à quatre votes contre trois, il était temps !

La bataille se poursuit aussi du côté de Rodel. Il se fait lacérer sa jambe, sa fin semble survenir... Mais il est alors sauvé des Trollocs par une intervention extérieure ! Les soldats du Saldean, il semblerait... Quant à Perrin, sa "routine" continue même si l'étau se resserre.

Pendant ce temps, Gawyn, ayant toujours quinze ans d'âge mental, continue à chouiner parce qu'il ne peut plus surveiller Egwene. Il croise quelques Liges qui aspirent à autre chose qu'à être gardes du corps toute leur vie... Un choix louable, bien sûr, mais peut-être que les nécessités les obligeront à suivre cette carrière. Il réveille ensuite Bryne en pleine nuit pour lui demander conseil, lequel lui précise bien qu'aimer Egwene et devenir son Lige sont deux concepts différents, et que "ne rien faire" est peut-être la meilleure chose à faire, le moralisant sur son comportement impulsif (à la fois une qualité et un défaut selon lui). Une discussion dans laquelle s'incruste Siuan, quoique brièvement. C'est alors que Gawyn repère un assassin, mais pas de chance, il parvient à s'enfuir et il se heurte juste à une Egwene assez irritée.

Mat, Thom et Noal continuent de planifier leur petite visite dans les Tour de Gheijin. Pour combattre les mystérieux Aeflinn et Eeflinn, ils ont besoin de musique, d'or et de feu... Rien que ça ! Mat a alors l'idée d'aller trouver Birgitte... Elle s'ennuie un peu, la pauvre, obligée d'assister à une petite troupe de théâtre venue divertir leur reine. Elle repense à toutes ses incarnations et a une petite réflexion sur la façon dont les légendes se transforment. Elle décampe ensuite suite à une suggestion d'une autre garde qui s'ennuyait et, dans une scène hilarante, croise Mat qui avait tenté de se déguiser pour s'infiltrer dans le palais ! Tous deux discutent autour d'un bon verre dans une taverne (enfin Birgitte boit du lait pour ne pas affecter le bébé) et Mat lui annonce son plan d'aller dans la Tour. Birgitte l'avertit sur sa dangerosité : dans une précédente vite, elle s'y était elle-même rendue pour soigner son bien-aimé, ce qui avait causé leur perte à tous deux (mais mieux valait cela qu'une vie d'ennui à mourir de vieillesse comme elle pense). Mat est donc fin prêt à y aller, fort de ces conseils !
BradPriwin
30/05/2018 18:57


Chapitres 23 à 28

On apprend ce qui arrive à Elayne et pourquoi Birgitte a senti qu'elle était en danger lors de la fin du chapitre précédent. Et c'est pas faute de l'avoir prévenue car elle va voir toute seule sa prisonnière de l'Ajah Noire, en se faisant par une Forsaken. Le subterfuge fonctionne jusqu'au moment où elle est attaquée par les alliées de son ennemie. Ils veulent donc la capturer, mais elle parvient à se libérer et incinère Chesmala au passage avant d'être blessée par un homme qui tue son alliée avant de s'enfuir. Mat et Birgitte arrivent à temps pour la secourir.

J'aurais donc deux questions : premièrement, il me semble que les personnages sont devenus beaucoup plus enclins à tuer, non ? Dans les premiers tomes ils essayaient de l'éviter à chaque fois, maintenant ils tuent à tour de bras (Elayne a à peine une phrase de regret pour elle). Deuxièmement, j'ai l'impression que ce ne sont que des femmes qui sont mortes récemment. Semirhage, Elza, Verin, toutes les soeurs de l'Ajah Noire , A'rangar (bon c'est un esprit masculin), Delana, au précédent tome, maintenant de ce groupe seul un homme parvient à s'enfuir vivant... Il y a un déséquilibre, non ?

Sinon, Gawyn se fait légèrement réprimander par Egwene pour avoir gâché son plan : elle voulait que l'assassin tombe dans un traquenard et à cause de Gawyn il a pu s'enfuir. Et du coup elle pourra moins le surprendre la prochaine fois...

Revenons à Elayne qui est elle aussi réprimandée par Birgitte, et à juste titre : ses gardes et des "Kinswomen" ont été tuées par sa négligence. Et même si elle se targue que c'est un "moindre mal", elle admet (enfin !) ses erreurs et promet d'être plus prudente à l'avenir.

Rand et Min parviennent à une ville pleine de réfugiés. Utilisant son don, notre chère oniromancienne lit leur avenir et découvre, grosso modo, que la plupart se battront lors de la Bataille Finale. Suite à quoi Rand décide de nommer quelques personnes, par exemple Durnham comme capitaine de sa garde ou Iralin au Conseil des Marchands.

On assiste donc enfin au pourparler entre Perrin et Galad. Au moins Galad sait-il se monter raisonnable... On impute donc à Perrin le crime d'avoir tué trois des leurs. Mais notre héros se défend en disant que le troisième en question, Geofram Bornhald, a été en réalité par le Seanchan,ce qui n'est pas suffisant pour lui pardonner de crimes vieux de deux ans (ce alors qu'il y a bien plus important). Pendant ce temps, Galad tombe éperdument amoureux de Berelain par sa grande beauté au lieu de se concentrer. Lui et Perrin débattent alors de la personne la mieux à même de diriger le jugement de l'accusé, or la plupart des candidats sont les alliés de Perrin. C'est alors que Galad reconnait sa mère Morgase parmi les servantes. Ne pouvant plus se cacher, elle est forcée de se reconnaître en tant que telle et de servir de juge.

Pendant qu'Egwene continue sa routine, devant faire face à quelques polémiques comme Silviana comme assistante, Perrin est toujours aux prises avec ses éternels rêves de loups. L'un d'entre eux, Whisperer (admettons que c'est plus stylé que "Murmureur", est carrément tué. Rodel manque aussi d'y passer puisqu'il insiste pour tenir le siège contre les Trollocs et que, même si ses troupes en liquident des centaines, ils reviennent encore et toujours...
BradPriwin
03/06/2018 12:39


Chapitres 29 à 34

Le procès de Perrin est quelque peu retardé par une étrange attaque : voilà que des armes se mettent à voler, tuant plusieurs personnes dans leur campement, mais ils arrivent à se protéger rapidement et la situation se rétablit plus ou moins. Sauf qu'ils doivent retarder le procès, ce qui ne plait évidemment pas aux Manteaux Blancs.

De son côté, Elayne désire ardemment montrer ses petits joujoux, ce pourquoi elle fait la démonstration de l'arme "Dragon" devant bon nombre de ses sujets, en public ! De quoi attirer la convoitise de beaucoup... Enfin, normalement, ce sont ses alliés qui se tiennent là.

On suit ensuite un sempiternel Rêve de Loup avec Perrin qui s'entraîne avec Hopper et semble plutôt bien se débrouiller. Leur périple les mène jusqu'en Caemlyn où il se plonge dans le cauchemar d'une femme poursuivie par un énorme monstre. Elle prétend qu'elle est poursuivie par le Dragon Réincarné, donc Rand Al'Thor lui-même. Heureusement ils arrivent à repousser le cauchemar... Bon j'ai ma théorie qui est sûrement foireuse : si mon anglais n'est pas trop mauvais, la femme en question avait les cheveux noirs et portait une robe blanche. C'est peut-être insuffisant mais ça ne ressemble pas à Lanfear ?

Nos deux joyeux lurons s'en vont après à Dragonmount où tous les loups sont rassemblés. Deux décisions peuvent soit mener à "La Chasse Finale", soit à rien du tout... Perrin grimpe alors dans la montagne et aperçoit Rand entouré par une tempête (présage qu'ils vont bientôt se rejoindre ?). La tempête s'intensifie et Rand finit par disparaître... Les loups hurlent et affirment que cette Chasse Finale va débuter.

Après tant de bataille acharnée, Rodel Itularde aperçoit enfin un bout de lumière : les armées de Rand sont venues l'aider et la cité est enfin débarrassée des abominables Trollocs. Ils craignent cependant qu'ils reviennent bien assez tôt... Et ils apparaissent déjà au loin, mais Rand ne pense pas que la cité est perdue. En fait, grâce à ses pouvoirs dantesques, Rand génère des vagues de feu et de glace repoussant Trollocs et Draghkar. On n'est pas le héros de l'histoire pour rien !

Egwene, Siuan et Nynaeve discutent de Rand autour d'une bonne soupe, d'où le nom du chapitre je suppose (ils ne nous ont pas refait le coup du bain d'Elayne, ouf !). Quelques divisions se marquent : à force de fréquenter Rand, Nynaeve est bien plus clémente à son égard qu'Egwene, et assure que même s'il a changé, il pourra les mener vers la victoire tout en restant lui-même.

Gawyn retourne auprès de sa soeur au Palais Royal et Rand demeure aussi le principal sujet de leur discussion. Déjà, Elayne clarifie une bonne chose : elle a beau encore croire que sa mère est morte, elle estime que Rand n'est pas responsable de sa mort puisqu'il a conquis Caemlyn après sa disparition. Et elle pense que la haine de Gawyn envers Rand provient plutôt de ses préjugés et de son égoïsme. Étrangement, Gawyn ne le prend pas trop mal... Ils discutent ensuite d'Egwene, et là Elayne affirme l'opposé de Gareth, que sa place est auprès d'elle car pour l'instant Birgitte lui suffit comme garde du corps. Il tombe par après sur quelques damanes, dont une répondant au nom de Marille qui s'auto-flagelle en permanence. De quoi dégoûter davantage du Seanchan et de ses traitements inhumains. Malgré tout, elle lui révèle que le couteau trouvé sur le lieu du crime correspond à celui d'un Bloodknife, à savoir un assassin entraîné du Seanchan qui meurt d'un poison quelques semaines après avoir atteint son but. Ni une, ni deux, Gawyn se prépare à retourner à la Tour Blanche, d'une part car il comprend qu'Egwene est la cible principale et d'autre part car Egwene lui demande de revenir par lettre.

Arrive alors le tant attendu procès de Perrin. Ce procès prouve que les Manteaux Blancs sont d'une mauvaise foi considérable (hein Byar ?) car les deux meurtres de Perrin sont en réalité de la légitime défense, quand bien même il avait perdu le contrôle. Surtout qu'ils l'accusent aussi d'être un Darkfriend et d'avoir envoyé les Trollocs aux Deux-Rivières, un manque de respect total vu qu'ils ont massacré sa famille ! Malheureusement, la loi est la loi et Morgase déclare Perrin coupable, aux grands râles de Perrin et en modérant son propos par l'accusation des Manteaux Blancs de n'être que des "mercenaires non officiels". Perrin s'en sort par un dernier tour de force, accepté par Galad : il veut subir son jugement après la Bataille Finale. À moitié rassurant, surtout qu'on ne sait pas ce qu'il en sera...
Demiandre
03/06/2018 19:38
Aelfinn de la Pierre
Modo - Jury des Joutes - Conseil RP
Relecteur

Pour info, le "rêve" de Perrin ne sont pas des rêves pour ainsi dire. Perrin se rend dans le monde des rêves en chair et en os. Il y rencontre Rand pendant que ce dernier monologuait sur Dragonmount dans le monde physique (il y a quelques subtilités de chronologie dans les 3 derniers). Le Rand qu'il voit est la manifestation dans le Tel'Aran'Rhiod de ce qu'il se passe sur Randland

Poir le cauchemar, bonne idée. Je sais pas du tout si c'est Lanfear...

Klian
05/06/2018 14:44
Frère Loup, d'une maison d'Andor, webmaster

Perrin se rend dans le monde des rêves en chair et en os.

Non, à ce moment là, Perrin n'est pas encore "in the flesh" dans le Tel'Aran'Rhiod : il n'y sera que bien plus tard, dans AMoL. Il est "fortement" dans le monde des rêves, mais pas vraiment en chair et en os...

Concernant Lanfear, c'est une possibilité
, mais je ne vois pas ce que cela apporte. Pourquoi ce ne serait pas tout simplement le cauchemar ordinaire d'une femme ordinaire, qui s'imagine le Dragon d'une manière fantasmée? Que gagnerait Lanfear à amener Perrin dans un rêve comme celui-ci? Honnêtement, j'ai du mal à y croire.
BradPriwin
06/06/2018 13:01


Cette histoire des rêves et de Tel'Aran'Rhiod est décidément bien compliquée, je m'y perds moi ^^

Par contre je me suis fait spoiler un élément du tome 14 à cause de la balise... Bon, c'est ma faute, je suppose que c'est lié aux événements de la fin de ce tome, j'aurais pas dû ouvrir ! Sinon oui mon hypothèse est uniquement basée sur le fait qu'elle a les cheveux noirs et une robe blanche, maigre indice, surtout que le premier sentiment que Lanfear ressent vis à vis de Rand n'est pas la crainte...

Chapitres 35 à 40

Vu le titre, je m'attendais à ce que le tome soit surtout centré sur Mat, mais Perrin et Egwene supplantent largement le devant de la scène. Alors Perrin assume la finalité de son jugement mais ce n'est pas le cas des siens, surtout de Faile. Quant aux Manteaux Blancs, ils craignent déjà qu'ils ne tiennent pas sa promesse, comme c'est étonnant...

Tout s'enchaîne au moment où les "troupes" de Mesaana s'attaquent à la Tour Blanche. C'est qu'on ne laissera jamais Egwene tranquille, même après sa reconquête de la Tour Blanche ! Trois assauts se succèdent alors : Gawyn qui affronte des assassins, ce qui protège Egwene en quelque sorte, Perrin qui se heurte à Slayer, et les Aes Sedai en lutte contre les rescapées de l'Ajah Noire. Pour Perrin, hélas, ce n'est pas une victoire car plusieurs de ses compagnons loups sont tués dans l'assaut, dont son ami et mentor Hopper dans une scène assez déchirante... Egwene fait alors front face à Mesaana qui se révèle enfin après avoir tué plusieurs de ses camarades (dont Nicola, le seul nom que j'ai retenu). Elle enchaîne même l'Amyrlin avec un a'dam et là... Deus Ex Machina ? Parce qu'Egwene arrive à faire appel au pouvoir de sa volonté pour se libérer. Bon... En soit je trouve que c'aurait presque pu être une bonne idée que l'objet d'asservissement des damanes fonctionne car elles s'estiment elles-mêmes indignes d'être libres. Mais cette "révélation" se méprend à une facilité scénaristique pour qu'Egwene puisse se libérer en faisant un petit discours shonen. Heureusement son duel contre Mesaana est très bien rendu et il parvient à triompher. Par contre je n'ai pas compris : elle détruit son corps, son esprit ? Mesaana est vivante, morte, entre les deux ? Je suis allé voir sur le wiki et ils disent qu'elle est une sorte de "flaque/enveloppe" sans esprit. Un peu bizarre ! Restent donc plus que Moridin, Demandred, Moghedien et Graendal ? Pas beaucoup pour la Bataille Finale, en effet...

La débâcle est encore douloureuse mais Egwene s'en est sortie victorieuse, tant et si bien qu'elle accepte de se lier et à épouser Gawyn à mon grand malheur... Je garde toujours l'impression que c'est une romance forcée contrairement à celles de Perrin et Mat qui me paraissent bien plus authentiques. À propos de Perrin, le bougre s'en sort en moins bonne forme car il a perdu ses amis loups et n'a pas su se venger. Faile est présente pour le consoler mais ça ne suffit pas...

On a alors un petit chapitre avec Aviendha où elle rencontre une femme mystérieuse du nom de Nakomi. Elles discutent de plusieurs trucs, comme de l'avenir des Aiels, de la Bataille Finale, de la place d'Aviendha en tant qu'apprentie Wise One. Nakomi possède une bonne aura, intrigante, est sympathique, bref elle est attachante malgré une apparition qui risque d'être unique...

Une des meilleures scènes de Perrin : déséspéré mais pas vaincu, il commence à forger, encore et encore, et à assumer sa position de leader, parce qu'il a la volonté de vouloir contrôler les choses, pour que tout se passe bien. C'est l'occasion pour lui de prendre du recul sur son évolution, de Ainsi il unit les siens sous une même égide, et ils hissent le drapeau pour une conquête optimale. C'aurait été parfait si les Manteaux Blancs, dans leur superstition stupide, n'aurait pas cru que cette marche signifiait que Perrin romprait sa promesse, lui qui ne trahirait jamais sa parole comme le pense Faile et au contraire de ce que pense Berelain (que j'aime malgré tout ^^). Violence ne pourra pas être évitée bien longtemps...
BradPriwin
09/06/2018 13:07


Chapitres 41 à 45

Perrin parvient enfin à se rattraper auprès des Manteaux Blancs ! Les Trollocs les attaquent et ils les secourent afin de les défendre. Galad est si content qu'il décidé d'appliquer son jugement maintenant, à savoir qu'il doit juste dédommager les familles des victimes et se battre vaillamment lors de la bataille finale. Ça atténue quelque peu l'impact du jugement, tout d'un coup... Jaret Byar n'accepte pas trop et décide de l'attaquer par derrière, mais Bornhald, qui pardonne Perrin, le tue. Bon débarras !

Lan arrive alors à la frontière entre deux pays du nord-est dont j'ai oublié le nom. Il rencontre le prince Kendral dont il connait bien le père et la grand-mère et ils décident de poursuivre la route ensemble. Il se rend aussi compte que grâce à son lien, Nynaeve parvient à contrôler un peu ses déplacements.

Maintenant que Perrin a réussi à rallier beaucoup de gens à sa cause, et qu'il est prêt à se battre, quelques séparations s'effectuent. Morgase doit assumer qu'elle ait été révélée vivante, donc elle doit retourner à Caemlyn, mais avant elle se marie avec un random du nom de Tallanvor, avec une cérémonie simple que Perrin gère moyennement, après quoi Faile souhaite faire une fête digne de ce nom pour changer l'atmosphère ! Ses tensions avec Berelain s'estompent aussi puisque cette dernière s'est éperdue de Galad, un sentiment devenu réciproque. Tout est pour le mieux, sauf que Mat surgit, après ne pas avoir vu Perrin pendant très longtemps, et après avoir fait leurs retrouvailles, Mat annonce à Perrin qu'il est en danger...

Galad et Morgase reviennent au Palais de Caemlyn et Elayne tombe dans les bras de sa mère à présent qu'elle la sait en vie ! Mais bon, il y a quand même les questions de succession, Morgase qui doit annoncer à tous qu'elle est vivante malgré ses ennemis, abdiquer officiellement, bref, personne ne perd le nord ! Pendant ce temps, Aviendha poursuit son périple vers sa destinée...

Sinon, la Tour de Ghenjei est réservée pour la toute fin ? Moi qui pensais que Mat s'y rendrait bien plus tôt, c'est la couverture quand même...
BradPriwin
12/06/2018 18:13


Chapitres 46 à 52

On fait face à un personnage "inédit" pour une situation "connue" mais laissée de côté. Androl Genhald est un Asha'man de la Tour Noire : pas le plus puissant ni le plus assuré, il s'interroge sans cesse sur sa position, lui qui craignait les hommes qui canalisaient le Pouvoir dans sa jeunesse. Moult débats s'ensuivent avec ses compagnons : certains pensent que Rand les a abandonnés, d'autres que Logain prend soin d'eux, et d'autres que Mazrim Taim est indigne de confiance et qu'il prépare sans doute un plan peu sympathique...

Perrin, Faile et tous leurs suivants rencontrent Elayne, et là j'ai eu un petit doute : certes Elayne doit faire son devoir, mais les a-t-elle menacés de les punir, soi-disant que Perrin se serait rebellé alors qu'il protégeait les siens des Trollocs et autres menaces... Heureusement ils parviennent à une entente en nommant Perrin comme seigneur des Deux-Rivières sans que l'endroit reste totalement indépendant d'Andor. Il faut dire qu'avec des alliés comme Alliandre et Berelain, il a de quoi sceller des alliances ! Après cela, il raconte toute son histoire à Mat, lequel lui annonce l'histoire des lettres de Verin (qu'il compte ouvrir après son passage dans la Tour) et de Moiraine. Perrin lui propose son aide pour la secourir mais Mat précise qu'ils ne doivent être que trois.

Tuon semble aussi avoir franchi le point de non-retour... Non contente de vouer une haine sauvage à l'égard des Aes Sedai, elle veut conquérir la Tour Blanche, mettre Rand à genoux, et bien d'autres ambitions dignes d'une Impératrice ! Moi qui croyais qu'elle était plus "soft" que ses congénères après avoir fréquenté Mat...

Arrive alors un des passages les plus intéressants sur Aviendha. Elle se rend au "Glass Pilar" et son esprit se retrouve plongé dans divers incarnations. D'abord du passé avec Malidra, une scavenger qui tue des gens pour leur nourriture, Norlesh, une Aielle victime avec sa famille du "Raven Empire" (ancêtre du Seanchan si j'ai bien compris), et Tava, qui lutte contre ces mêmes ennemis et forcée de fuir. Mais aussi des futurs possibles... Aviendha se réincarne successivement en Ladalin, une Wise One qui déplore avec les autres la chute de la Tour Blanche par le Seanchan, et comme ils ne veulent pas que ce soit leur tour, ils ne résistent pas et s'en vont au Three Fold-Land. Puis en Oncala, sa petite-fille, qui rencontre la reine Talana, elle-même petite fille d'Elayne. Enfin avec Padra, sa fille (et celle de Rand au passage), qui est à la fois badass et intéressante. Dans ce futur, Andor a scellé la paix avec le Seanchan, mais auquel les Aiels ne font pas partie car le Seanchan retient encore des leurs en tant que prisonniers. Une vision de Min se confirme : Aviendha aura des quadruplés ! Pour le peu qu'elle est apparue, Padra a quand même une sacrée aura, entre sa maîtrise "innée" de la magie qu'elle considère avec bienveillance, ou sa discussion avec Ronam, fils de Rhuarc, sur son père qui s'est toujours considéré comme un étranger vis à vis des Aiels et n'a jamais su comment se positionner avec eux. C'est alors fini et Aviendha ne peut plus se plonger dans d'autres visions...

Pendant ce temps, Elayne décide de régler le statut de Cairhien, royaume sans souverain depuis l'attaque du Shaido et l'intervention de Rand. Elle fait d'abord venir quelques nobles dans son Palais afin de sceller des alliances car elle ne souhaite pas être considérée comme une conquérante. Dans cette même logique, elle vient ensuite à leur rencontre, accompagnée d'une petite escorte, ce qui lui permet de découvrir les "dirigeantes par défaut", Sashalle Anderly et Samitsu Tamagowa. Birgitte m'a d'ailleurs fait beaucoup rire dans ce chapitre, elle n'a vraiment pas peur de faire ce qui lui plait et d'être même impertinente envers sa reine.

Pendant ce temps, après une petite discussion avec Setalle où Mat affirme qu'il se fiche des responsabilités, il prépare son voyage à la Tour pour le lendemain...

Caldazar
12/06/2018 21:25
Le Blob attaque !

BradPriwin a dit :
[u]Arrive alors un des passages les plus intéressants sur Aviendha. Elle se rend au "Glass Pilar" et son esprit se retrouve plongé dans divers incarnations. D'abord du passé avec Malidra, une scavenger qui tue des gens pour leur nourriture, Norlesh, une Aielle victime avec sa famille du "Raven Empire" (ancêtre du Seanchan si j'ai bien compris), et Tava, qui lutte contre ces mêmes ennemis et forcée de fuir.

Petite erreur d'interprétation ici ^^ si lors du premier passage on va du plus vieil enregistrement au plus récent, lors du second, on va du plus futuriste au plus proche. Donc Malidra est la dernière descendante d'Aviendha
A l'époque, j'avais relu tout le passage après avoir compris ça ^^
BradPriwin
14/06/2018 21:16


Ah je n'avais même pas compris que les Aielles du passé étaient aussi des ancêtres d'Aviendha. Du coup ses ancêtres n'étaient pas tous exemplaires.

Chapitres 53 à 57

Pendant que Perrin entame sa marche avec ses troupes, il souhaite bonne chance à Mat, Thom et Noal pour leur quête désespérée. Ils parviennent à entrer dans la Tour de Ghenjei sitôt arrivé grâce à quelques tours de Thom comme illustré sur la première de couverture. Les voilà donc à l'intérieur de la bâtisse, en plein dans le repère des Aelfinns et Eelfinns, qui se tapissent déjà dans l'ombre. L'intérieur constitue un véritable labyrinthe, plein de pièges et de voies sans issue. Ils arrivent toutefois à tomber sur Moiraine, vivante mais inconsciente, présente mais prisonnière des mains des Eelfinns. Mat réussit à entrer dans leur jeu pour la délivrer, hélas, la prophétie s'applique alors : "Il perdra la moitié de la lumière du monde", il est donc privé irréversiblement de la vision d'un oeil.

Mais Mat n'a triomphé que des renards et pas des serpents (ou l'inverse). Les Aelfinns sont encore à leurs trousses, donc Noal est obligé de se sacrifier et il est alors révélé en tant que Jain Farstrider, un célèbre explorateur du Cor de Valère (ou quelque chose du genre). Il était assez prévisible que l'un d'eux se sacrifie en héros, et même s'il était un personnage secondaire sympathique, la mort de Thom aurait été plus impactante... Mais bon, ce petit vieux est increvable ^^

On assiste à une dernière discussion entre Gawyn et Egwene où le premier révèle qu'Elayne risque d'être plus du côté de Rand, tout comme Perrin. Pendant ce temps, les Aes Sedai venues à la Tour Noire sont, en quelque sorte, "faites prisonnières", tandis que les dissensions s'amplifient tant et si bien entre les Asha'man qu'Androl les propose de faire une alliance. Après tout, autrefois, les hommes et les femmes étaient égaux dans la maîtrise du Pouvoir...

On "conclut" ce tome par une discussion entre Mat, Thom et Moiraine. Cette dernière, pleinement revenue (et définitivement je suppose, elle a quand même été absente pendant huit tomes, soit plus de la moitié de la saga !), paraît pâle, fragile, mais Mat la considère comme d'autant plus humaine et est soulagé de sa présence. Moiraine explique qu'elle s'est faite longtemps drainée son énergie, tant et si bien qu'elle se sent plus faible dans la magie qu'une Acceptée, tandis que les Eeflinn et Aeflinn se seraient vantés d'avoir tant drainé à Lanfear qu'ils l'auraient tué (je mets le conditionnel vu le spoil précédent). Mat et Thom lui relatent ensuite les événements les plus importants (Morgase renversée et Elayne reine, Rand qui a tué Rahvin, a purifié le saidin, est devenu à moitié fou, Mat qui s'est marié avec Tuon).Et là, tandis que Mat ne l'avait pas vu venir, Moiraine propose de se marier avec Thom. Ils perdent pas de temps quand même ^^

Me reste plus que l'épilogue. Je suppose qu'un énorme cliffhanger va préparer le tome final !
BradPriwin
15/06/2018 19:06


Epilogue

Graendal avait encore quelques projets de prévu mais elle râle surtout d'avoir échoué à faire mourir Perrin. Mais un Myrddraal ne l'entend pas de cette oreille et la blâme pour la défaite de Mesaana à la Tour Blanche car leur attaque n'était pas prévue à la base. Du coup elle est punie et comme j'avais un doute sur son sort je me suis spoilé sur le wiki... Son sort n'est pas très enviable ^^

Perrin retourne dans son rêve de Loup mais l'endroit semble aussi mourant que son monde... Il y retrouve notamment Hopper avec les yeux morts, puis il y rencontre Noam, et celui-ci l'aide à faire le point sur sa situation et il réalise que ce monde ne s'emparera jamais de lui.

Olver, dans un élan de curiosité, décide de lire la lettre que Verin avait laissé pour lui. Et je suppose que beaucoup de lecteurs ont dû l'insulter tant il a commis une bourde... Verin lui annonçait qu'elle serait morte d'ici à ce qu'il lise la lettre et surtout que Caemlyn serait envahi par des Trollocs et Myrddraals, un assaut qu'il pourrait contrecarrer en prévenant la reine et en bloquant le passage. Hélas Caemlyn est déjà en flammes...

De son côté, Rand est prêt à libérer la prison du Ténébreux peu importe l'avis d'Egwene. Il se plonge dans son rêve et entend un cri, une femme implorant de l'aide... Et Rand le reconnaît : il s'agit de Lanfear. Il était logique que le retour de Moiraine implique le sien... Voilà donc tous les Forsaken restant sont présents, sauf Moghedien qui doit errer on ne sait où !

Enfin, avec ses douze mille hommes, Lan, affublé d'autant de titres que Daenerys, part à l'assaut de ses ennemis !

Et on termine par une prophétie sur le Dark One, truffé de métaphores et prévoyant ce qu'il adviendra du monde lorsqu'il en aura pris le contrôle.

Alors... Cet avant-dernier tome représente pour moi une semi-déception. Il est bon, comme d'habitude, et Perrin, Egwene et Mat auront su m'offrir des moments forts, sans parler des nombreux retours et révélations. Dommage que le roman manque d'intensité par rapport au précédent et que des décisions scénaristiques m'aient laissé un peu douteux. On peut dire qu'il effectue efficacement la transition vers le tout dernier tome !

Que j'entamerai d'ailleurs bientôt...
Klian
28/06/2018 01:45
Frère Loup, d'une maison d'Andor, webmaster

En fait, ce n'est pas "un myrddraal", c'est LE myrdraal, Shaidar Haran ! Il est sacrément spécial, en lien direct avec le Nae'Blis et le Dark One...

Quand à Olver, il lit la lettre que Verin avait laissé pour Mat ! Pas pour lui. Et pour ma part, j'ai été soulagé. Mat me saoulait à pas vouloir la lire. Avec raison : son entêtement à la garder fermée aboutit à Caemlyn en flamme, justement.

Je trouve que l'intensité ne manque pas, dans ce tome au final, bien moins en tout cas que dans les derniers tomes écrits par Jordan lui-même, sauf peut-être le 11.

Bonne lecture du tome final ! Je continuerai de suivre ton compte-rendu
Klian
28/06/2018 01:47
Frère Loup, d'une maison d'Andor, webmaster

Caldazar a dit :

Petite erreur d'interprétation ici ^^ si lors du premier passage on va du plus vieil enregistrement au plus récent, lors du second, on va du plus futuriste au plus proche. Donc Malidra est la dernière descendante d'Aviendha


Hey Caldou, ça fait un bout que je ne t'avais pas vu ici (mais tu y passes peut-être à des moments où je ne viens pas ). Salutations donc !

Sinon, oui, tu as raison, c'est la dernière descendante en premier. Mais j'avais mis du temps à saisir aussi...
BradPriwin
29/06/2018 09:54


En fait j'ai trouvé que ce dernier tome mettait davantage de temps à démarrer que le douzième et que certains choix scénaristiques ressemblaient quand même à des deus ex machina :
, des choix non assumés :
ou encore le roman qui s'appelle "Towers of Midnight" mais dont la principale péripétie est laissée pour la fin...

C'est un bon tome, rythmé et accrocheur, mais le douzième fut tellement un coup de coeur que je le trouve quand même en-dessous. En fait il est clair qu'il est meilleure que le 8 et le 10, mais j'ai quand même préféré le 9 et le 11 ^^

Sinon j'avais bien compris qu'Olver lisait la lettre que Verin avait écrite pour Mat et pas pour lui, je me suis sans doute mal exprimé
Demiandre
29/06/2018 10:50
Aelfinn de la Pierre
Modo - Jury des Joutes - Conseil RP
Relecteur

Dans le Tel'Aran'Rhiod, tu peux créer des choses (un salon de thé pour une rencontre avec les Wises Woman aielles par exemple) et transformer quelqu'un selon ta volonté, mais cela ne fonctionne que si la personne atteinte crois vraiment que cela est possible, ou existe, ou fonctionne. Egwene sait que l'adam dans le rêve n'est qu'une construction de Mesaana. Elle ne peut pas se faire capturer comme cela dans le rêve. Il lui suffit juste de tordre le T'A'R a sa volonté pour se libérer de l'adam.

Cette capacité lui vient de la façob dont Perrin se sert lui-même du T'A'R pendant la bataille

Merci Klian pour la correction, il me semblait que c'était déjà le cas en fin de tome.
BradPriwin
29/06/2018 11:12


Aaaah... J'avais mal compris ! Donc cet a'dam est une construction de l'esprit tandis qu'il en existe quand même des vrais... Tout de suite ça paraît un "retournement" plus cohérent puisqu'Egwene est une habituée de ce monde et le maîtrise assez bien. Du coup je me sens un peu bête, j'ai encore lu de travers
Aller en haut de page
<< Page précédente
Tous les posts