Elie et l'Apocalypse, d'Elen Brig Koridwen
(Sujet créé par Mání l 07/10/17 à 20:34)
non favori


Je vous propose une critique d'un livre que j'ai très envie de promouvoir, tout simplement parce qu'il est de très haute qualité - et je vous invite même, au terme de votre lecture, à communiquer votre critique directement à son auteur, qui sera ravie de recueillir votre opinion, aussi circonstanciée que possible.


Aller en bas de page
Mání
07/10/2017 20:35
Ogier du stedding Mardoon

Le premier tome de ce livre, Les trois sages m’a été proposé à la lecture par Elen Brig Koridwen, son auteur, qui intervient à l’occasion sur la Pierre. Il s’agit d’un projet sur neuf volumes dont l’écriture est en cours. Elen est un auteur publié, mais elle a choisi l’auto-édition depuis quelques années. Si je fais aujourd’hui ici même la critique d’Élie et l’Apocalypse, c’est pour vous encourager à le lire à votre tour et à donner votre dans les commentaires, ou directement à Elen. Elle en a besoin pour poursuivre l’aventure, car c’est un travail titanesque qu’elle ne peut mener à son terme que si elle sent qu’un public l’apprécie et l’attend. Il y a de fins lecteurs parmi les membres de la Pierre et je peux vous promettre que ce livre en vaut la peine. Croix de bois, croix de fer, pilule bleue, pilule rouge, tout ça. Faites-moi confiance.

Élie et l’Apocalypse (EELA) est à mon sens une quête initiatique kaléidoscopique centrée sur une jeune héroïne dont on est appelé à suivre l’évolution. Élisabeth (Élie pour les intimes) est une jeune fille d’une intelligence extrêmement vive (je n’aime pas nécessairement le terme de surdouée, mais l’idée est là), qui va être identifiée par un certain nombre de personnes d’influence autour du monde comme le Messie, avec toutes les réactions (notamment négatives) que peut entraîner l'idée d'une femme comme sauveuse de l'humanité. Elle va devoir accepter son destin et se préparer, avec l’assistance d’alliés puissants, à jouer pleinement son rôle pour faire revenir l’espoir dans un monde qui s’enfonce un peu plus chaque jour dans le chaos.

La particularité du livre est qu’il aborde un très grand nombre de sujets et de domaines différents. L’univers est le nôtre, dans un futur proche, mais avec un certain nombre de différences importantes : la magie existe, de même qu’un certain nombre de « pouvoirs » (télépathie, télékinésie, etc.) ; les technologies sont plus avancées (notamment la robotique) ; l’alchimie est validée par la science ; les différentes religions et spiritualités, et l'ésotérisme qui les accompagne, se manifestent sous des formes concrètes.

C’est un roman érudit, qui aborde dans le détail ces différents domaines, mais sans jamais verser dans l’hermétisme – bien au contraire, puisque tout cela fait justement l’objet d’un enseignement (très largement inspiré de sources anciennes réelles) prodigué à l'héroïne. Mais ces découvertes sont distillées sans pesanteurs et on se retrouve vite à partager l'enthousiasme d’Élie pour ce nouvel univers qui s'ouvre à elle.

Pour schématiser, et au risque de faire rougir son auteur (et pour ne pas froisser sa modestie, je vais ajouter l’expression d’usage « toutes proportions gardées »), on pourrait dire que le plaisir reçu se trouve au confluent de ce qu’on peut aimer dans l’ésotérisme d’un Umberto Eco, les intrigues religieuses d’un Dan Brown, les aventures dynamiques d’un Alexandre Dumas et l’avant-gardisme technologique d’un Jules Verne, avec un souci constant de la cohérence interne du roman. Le livre regorge de clins d’œil littéraires, historiques, musicaux, etc., qui raviront les amateurs de puzzles, messages cachés et autres mises en abyme sans nuire le moins du monde à la fluidité de lecture.

La langue est recherchée : les néologismes technologiques sont croustillants et pleins d’humour, certains personnages ont une gouaille réjouissante, tous sont bien campés et conservent une personnalité propre. Sans dévoiler l’intrigue, l’action est réellement au rendez-vous, en équilibre avec les phases plus statiques de relative introspection, et se déroule en plusieurs points du globe – et aussi dans un univers virtuel… Je n’en dis pas plus, mais le rythme général du livre et la variété des points de vue laissent le lecteur en haleine en évitant de le lasser par des longueurs.


Je pourrais proposer une analyse bien plus poussée, mais cela n’aurait pas d’intérêt sans avoir lu le livre. Si vous voulez entrer davantage dans le détail, vous trouverez via votre moteur de recherche favori de très belles critiques, bien plus élaborées que la mienne - mais le mieux reste de lire le livre !

Il convient en tout cas de garder à l’idée que Les trois sages est l’introduction d’une œuvre beaucoup plus vaste qui attend d’être écrite (l’écriture du deuxième volume est largement entamée, et peut-être même achevée?), et on en finit la lecture avec la certitude que l’auteur sait exactement où elle veut aller, ce qui génère beaucoup d’enthousiasme pour la suite. Mais pour cela, Elen a besoin de lecteurs attentifs et avides… je compte sur vous !
Egnyel
16/10/2017 14:42


Mání, petit cachottier, tu ne m'avais pas informée de cet article tellement… tellement… je ne trouve pas de mots. C'est vraiment très chouette de ta part, et même si personne n'a réagi, je te remercie d'avoir essayé ! Je me suis inscrite au prochain NaNoWriMo pour me forcer à avancer sur les volumes suivants et, bien sûr, je te tiendrai au courant. As-tu pu lire le volume 4 ?
Amitiés,
Elen
Mání
16/10/2017 14:48
Ogier du stedding Mardoon

En fait je t'ai envoyé un message privé Je suis en train de lire le livre 4, je l'ai acheté pour l'avoir dans un format lisible sur mon livre électronique. Je suis content d'apprendre que tu te relances, c'est une excellente nouvelle !!
Egnyel
16/10/2017 16:14


Mince, comment se fait-il que je ne l'ai pas eu ?! Enfin, encore merci… J'ai hâte d'avoir ton avis sur le volume 4, qui est très différent (moins d'ésotérisme, sauf au début, et plus de voyage. Les grosses péripéties sont encore à venir
Oui, cette fois je suis décidée, bien que très occupée parce que je suis en train de refonder une asso d'aide aux auteurs (Est-ce que tu suis mon blog ? http://www.blog-elenbrigkoridwen-elieapocalypse.fr). J'ai établi le plan de toute la suite, particulièrement des 3 derniers volumes qui seront intenses, alors il est temps d'avancer ! Mais pour être sûre d'aller au bout, j'ai comprimé les volumes intermédiaires, ce qui fait qu'il n'y aura plus que 15 volumes au lieu de 27, et donc 5 Intégrales (tomes) au lieu de 9, tant pis pour la symbolique ! Merci beaucoup pour ton précieux soutien. Avec cette saga, j'ai un peu l'impression d'écrire dans le désert…
Mání
16/10/2017 17:10
Ogier du stedding Mardoon

J'ai quand même honteusement disparu de la circulation pendant un an... mais me revoilà On va chercher quelques oasis pour que cette traversée se passe bien malgré tout.

Oui, mon cœur saigne pour le sacrifice de cette symbolique, mais c'est aussi la voix de la raison qui parle... je dois donc m'incliner !
Egnyel
16/10/2017 21:13


En effet, j'aurais fini par m'inquiéter si je ne te savais pas, comme moi, bourreau de travail !
Eh oui, je souffre aussi, mais je promets solennellement que si une fois achevée la saga rencontre le succès, je publierai une version rallongée conforme au plan d'origine…
Au plaisir de rebavarder avec toi.
Egnyel
17/10/2017 19:43


Et j'ai répondu à ton message privé, que je n'avais pas vu non plus. Ah, on fait la paire ! :-D
Aller en haut de page