(2ème Cycle) Près de Weesin, base du Kin
(Sujet créé par Le Conteur l 07/04/17 à 10:56)
non favori


Le Kin a élu domicile à proximité du petit village de Weesin, dans la région de la ville d'Ebou Dar en Altara. Entouré d'une enceinte carrée en pierre se trouve ce qui devait être un ancien relais commercial, avec entrepôt, écuries, un puits central et une longue bâtisse habitable.


Aller en bas de page
<< Page précédente
Tous les posts
Brönn
04/05/2017 19:39
Besoin d'une escorte? Vous pouvez compter sur moi! Si vous avez de quoi payer bien sur!

Alias de Sordon
Après s'être assit aux coté d'Alar, Brönn appelle l'harmonie.
L'épuisement semble reculer, et il baigne dans une réconfortante tranquillité.
Il fixe son attention sur la boule d'eau qui flotte paresseusement en l'air devant lui.
Les reflets qui l’habite attirent son regard.
Alar
04/05/2017 21:07
Aes Sedai de l'Ajah blanche
multi

Alias de Owyn
Après le départ d'Ean, plusieurs interminables minutes s'écoulèrent dans un silence quasi-religieux, tandis que Brecq suivait avec attention les diverses tentatives d'Elren, et qu'Alar demeurait concentré sur le test de Brönn, attentif à la moindre résonance qui pourrait effleurer son tissage. La boule faite d'eau frémissait doucement au-dessus de sa main, reflétant la lumière des flammes, des couleurs déformées à chaque souffle qui venait l'effleurer. Il n'avait presque aucun effort à fournir pour maintenir un tissage aussi simple, presque instinctif. Mais le temps s'étira finalement bien au-delà des durées habituelles d'un test, et, rabaissant sa main, Alar laissa l'eau flotter jusqu'à la carafe dans laquelle elle s'écoula à nouveau.

"Je ne perçois aucune résonance" énonça-t-il. "Il faudra chercher ailleurs les raisons de votre traque."

Avant de relâcher le Saidin, il demanda encore :

"Permettez-vous que je vous sonde pour m'assurer de votre état ? Je peux aussi dissiper la sensation d'épuisement mais cela ne restera qu'illusoire, du repos sera malgré tout nécessaire."
Brönn
04/05/2017 21:31
Besoin d'une escorte? Vous pouvez compter sur moi! Si vous avez de quoi payer bien sur!

Alias de Sordon
"Bien nous sommes ainsi fixés. Par ailleur, si vous avez la moindre idée à propos des rasions qui peuvent pousser un général myrdraal à poursuivre un humain...

Pour ce qui est des soins, je vous en prie, toutefois, laissez donc la lassitude, je préfère être conscient de l'état de mon corps."
Le Conteur
05/05/2017 11:35


Alias de Owyn
Ean se heurte à une certaine méfiance lors de ces premières questions aux gens du Kin, visiblement guère habitués à ce qu’un inconnu les interroge à propos de leur organisation secrète. On y trouve des hommes et des femmes de tous âges, mais guère d’enfants bien que des couples voire des familles semblent exister. Les non-canalisateurs qui se trouvent au sein du groupe sont liés par le mariage ou le sang aux membres du Kin. Le fonctionnement apparaît être davantage celui d’une communauté cherchant à se protéger par l’anonymat et la clandestinité que d’une organisation. Ean apprend à demi-mot que c’est Brecq et quelques autres qui ont poussé à débuter des opérations plus offensives.

Il y a beaucoup d’Altarans, en particulier de femmes altaranes, bien que toutes les nationalités soient représentées. Un nombre conséquent raconte avoir fui la Tour suite à des maltraitances lors des enseignements ou la peur de passer les tests, ou d’avoir été retrouvé par le Kin après avoir cherché à échapper aux recruteurs de Tar Valon. Néanmoins, certains ont été directement recrutés par le Kin sans avoir jamais eu affaire à la Tour, en particulier des jeunes hommes recrutés récemment, mais aussi un certain nombre de femmes dotées de capacités de soin anormales.

Tandis qu’ils dévoilent ces informations, un nombre conséquent d’hommes et de femmes jettent avant de parler de bref coups d’œil vers quatre vieilles assises sur des bancs le long des murs de la cour à prendre le soleil, et qui suivent le manège avec des regards acérés.

Une femme large d’épaules à la longue tresse châtain, Alna, entreprend d’expliquer à Ean le principe des Gardes réalisées à l’aide du Pouvoir Unique qui entourent la base du Kin. Elle lui désigne l’emplacement un peu à l’écart où les portails s’ouvrent tout en racontant comment des Tissages empêchent qu’ils ne se croisent ou ne se déploient trop près l’un de l’autre. Tandis qu’elle s’apprête à lui montrer les différents lieux d’entraînement des canalisateurs et canalisatrices, Chasaline émerge, seule et la mine sombre, d’un des bâtiments de l’ancien relais commercial. Elle jette un regard sévère à Ean avant de se diriger vers l’espace dégagé de la cour, d’y ouvrir un portail et de le franchir.
Alar
05/05/2017 11:36
Aes Sedai de l'Ajah blanche
multi

Alias de Owyn
Ayant reçu l’aval du mercenaire, Alar se contenta de toucher sa tempe dépourvue de brûlures encore vives et de tisser un léger flux d’Esprit pour sonder l’état général de Brönn. Se faisant, il avait légèrement froncé les sourcils à la question sur le myrddraal, et parut réfléchir un instant.

« Les Évanescents n’ont pas d’individualités ni de rancoeurs personnelles » commença-t-il d’une voix rendue distante par l’usage du Pouvoir. « Mais certains reçoivent des missions spécifiques ou servent un Élu plutôt qu’un autre. Il se peut que vous ayez entravé de façon critique une mission sans même vous en rendre compte... ou découvert quelque chose dont vous n’avez pas encore conscience. »

Il était assez connu que les Élus se livraient parfois l’un contre l’autre à des actions guère soutenues par le Grand Seigneur, et que ceux qui risquaient de dévoiler leurs projets connaissaient une fin prématurée. Alar ramena sa main dans son giron et relâcha la Source. Son regard dériva vers Lara alors qu’il ajoutait, pensif :

« Se pourrait-il que cela ait un rapport avec l’Arad Doman ? Le symbole dans votre aura, l’épée dressée à la verticale dans un poing, c’était le blason de l’Arad Doman autrefois... Bien sûr, cela pourrait aussi signifier autre chose... »

« Votre rétablissement est en bonne voie, en tout cas, conclut-il. Vous serez sans doute sur pied plus vite que vous ne l’imaginez, mais seul un Élu saurait faire disparaître ces cicatrices. En revanche, vous devriez boire davantage, vos cellules sont encore déshydratées d’avoir lutté contre le Feu. »

Ramené au souvenir de son frère qui avait péri de ces mêmes flammes auxquelles le mercenaire avait survécu, il se leva soudain, signifiant par ce geste que la conversation était terminée.
Le Conteur
05/05/2017 11:52


Alias de Owyn
Brecq répondit par un sourire entendu à l’expression fascinée d’Elren. Les premières découvertes du Pouvoir ne s’oubliaient pas si rapidement, et même si la maîtrise grandissait avec le temps, la sensation demeurait toujours la même. Le canalisateur ne dit rien cependant, et laissa le jeune homme essayer de saisir la Source à plusieurs reprises. Devinant peu à peu une fatigue dont Elren n’avait probablement pas conscience, et le sentant attirer progressivement un peu plus de Saidin, il finit par lever la main.

« Cela suffira pour le moment » fit-il. « Vous ne semblez pas avoir de difficultés pour trouver la Source et la tenir, sans doute que votre expérience du Vide aide grandement. Néanmoins, tant que vous ne maîtrisez pas le Saidin, vous devez me promettre que vous ne vous livrerez pas à ce genre d’exercice hors de ma présence ou celle d’un autre canalisateur. Il est aisé de se laisser happer, et les conséquences sont presque toujours dramatiques. »

« Le Saidin se divise en cinq Éléments de... sensations différentes. Le Feu, l’Air, la Terre, l’Eau et l’Esprit. La plupart du temps, les hommes sont plus doués dans la maîtrise du Feu et de la Terre et les femmes pour l’Eau et l’Air mais il y a bien sûr des exceptions. La manière de combiner les éléments ou d’en utiliser un seul est la base des réalisations du Pouvoir Unique. Avez-vous eu l’impression de percevoir ces différents éléments ? »
Melyna
05/05/2017 23:11
Aes Sedai de l'Ajah Jaune

Alias de Ourozz
Impatiente de rencontrer l'Aes Sedai dans l'après midi, Melyna observait d'un œil distrait les hommes s'entraîner à maîtriser le Saidin.
Elle ne pouvait que deviner les exercices.
Les méthodes de Brecq ne ressemblaient pas à celles utilisées à la Tour.
Quel gâchis de voir tout ces canalisateur sont dans la nature qui ne recevaient pas l'apprentissage adéquat.

La matinée s'était écoulée et Chasaline n'était pas encore apparue.
Melyna partit donc se balader pour jeter un œil sur la canalisatrice.
Ne la trouvant pas elle essaye de soutirer des informations aux habitants sur les canalisateur du Kin.

Elle avait ressenti la pointe de douleur et de tristesse d'Alar à la fin du test.
Elle aimerait se rapprocher de l'Aes Sedai. Quoi qu'il arrive maintenant ils étaient liés et devraient donc apprendre à mieux se connaître pour en tirer avantage.
Mais l'homme devait faire son deuil avant tout.
Elren Ayara
05/05/2017 23:26


Alias de KenAcros
Elren relâcha la source à regret, reconnaissant toutefois que Brecq avait raison concernant sa fatigue. Il savait désormais que canaliser sera partie de sa vie à jamais, il ne pourrait jamais plus se passer de cette sensation trop longuement.

Il prit quelques instants avant de répondre à Brecq, d'une voix hésitante :

"Je ne suis pas sûr... Mais j'ai bien eu quelques impressions me faisant penser à ces éléments...Une image me vient, celle d'un foyer de forge, le feu plus chaud que jamais à cause de l'air qui passe à travers. Je suppose donc que ça doit être le Feu et l'Air qui sont prédominent chez moi." Il rit gentiment " Je n'ai par contre pas spécialement senti d'eau dans le flot de Saidin, mais je peux me tromper lourdement.

"En tout cas merci beaucoup pour cette leçon Maitre Brecq, j'éspère que nous pourrons en faire plus à l'avenir. Je m'en vais manger à nouveau quelque chose et me reposer avant notre départ."

Sur ce, il partit ramasser quelques restes sur la table et les mangea en se dirigeant vers sa chambre. Il ne savait pas comment il pouvait déjà manger à nouveau mais se dit que cela devait être lié au pouvoir et haussa les épaules.

Il se coucha sur son lit et s’endormit pour un petit moment. Il savait gérer assez correctement la durée de ses siestes, il se réveillerait avant midi.
Ean Quislen Fenstoill
06/05/2017 00:21
Passager clandestin

Alias de Mání
Ean ne prête pas attention à Chasaline. Son objectif est d'apprendre à connaître les autres. Il se montre amical sans excès de familiarité ; il donne des conseils là où il sent qu'ils seront appréciés et ne dit rien lorsqu'il estime que ses propos pourraient être mal reçus. Il tente de faire sentir par son attitude aux membres du Kin qu'il ne veut que leur bien, en maintenant toujours un rapport d'égal à égal. Quand c'est en lien avec ce dont on lui parle, il donne des exemples de la façon dont la résistance aide la population à Mayène.

Ean envisage d'aller parler en dernier aux aînées assises sur les bancs afin de leur présenter ses respects, mais il ne pose pas de questions à leur sujet. En attendant, il continue de suivre avec attention les explications d'Alna. Il ne lui cache pas qu'il n'est pas très familier avec le Pouvoir unique et n'hésite pas à demander des explications supplémentaires, en lui faisant sentir qu'il donne de la valeur à ce qu'elle dit et pense.

S'il n'est pas possible dans l'immédiat d'établir une relation de confiance entre les têtes pensantes de l'opération, Ean tente de contourner le problème en créant les bases d'une telle entente avec les membres du Kin.

Si certains membres du Kin se montrent intéressés, Ean propose de leur faire visiter les installations de la résistance (en petits groupes bien sûr) pour qu'ils voient de leurs yeux ce qu'il est possible de faire en faveur des populations locales sans avoir recours au Pouvoir unique. Il prône tacitement, par l'exemple, les principes de la non-violence et de la solidarité avec les gens dans le besoin. Il tente de leur montrer qu'il est possible de repousser la peur en la remplaçant par des raisons positives d'agir.
Brönn
09/05/2017 18:33
Besoin d'une escorte? Vous pouvez compter sur moi! Si vous avez de quoi payer bien sur!

Alias de Sordon
Voyant l'aes sedai se lever, Brönn l’imite.

"Je vous remerce Alar Sedai. Je tient également à vous demander pardon. je n'ai pas pu vous secourir tel que je l'avais promis à votre frère. je suis profondément navré par la perte que vous subissez."

Laissant le frère blanc à son deuil, le mercenaire empoigne une carafe d'eau et commence à boire suivant le conseil de l'aes sedai.
L'air pensif, il s'assied dans un coins, et profite de n'avoir rien de particulier à faire pour se reposer. plus tard il se mettrait en quête du matériel nécessaire pour se fabriquer un nouvel arc, mais pour l'instant il réfléchi à la discutions qui vient de se terminer.

[L'Arad Doman? Par le sang et les cendres que pourrais-je bien avoir à faire avec l'Arad Doman?]
Alar
10/05/2017 22:13
Aes Sedai de l'Ajah blanche
multi

Alias de Owyn
Après une brève seconde de silence, Alar inclina légèrement la tête à l’attention du mercenaire en signe qu’il recevait ses paroles.

« Je vous remercie, maître Brönn. Vous n’avez rien à vous reprocher... »

Contrairement à d’autres, mais dès qu’il s’efforçait de penser avec sa logique et non par le prisme de la douleur, il savait que les relents de rancœur qui le saisissaient parfois étaient sans objets. Chacun avait agi exactement selon ses intérêts et ses idéaux, lui-même autant que Malark autant qu’Ean, Chasaline ou... Melyna. Se dirigeant vers l’étage pour regagner sa chambre, il avait perçu la volonté de rapprochement de l’Aes Sedai, d’un lien plus réel que la chaîne qui l’empêchait d’agir contre sa volonté. Il ignorait s’il pourrait surmonter la réticence que lui inspirait cette association, s’il pouvait sérieusement envisager d’agir contre le Grand Seigneur... Mais il se promit d’y réfléchir avec toute la froideur logique possible. Et de parler à Melyna à son retour.
Le Conteur
10/05/2017 22:14


Alias de Owyn
La fin de matinée s’écoula tranquillement jusqu’à ce que le soleil vif mais froid, ayant atteint son zénith, n’entame son lent déclin vers l’horizon. Les membres du Kin vaquaient à leurs occupations, disparaissant ou apparaissant à travers des portails, répondant de plus ou moins bonne grâce aux questions de Melyna ou d’Ean. Chasaline n’était toujours pas reparue quand Brecq vint se poster près des bancs devant le réfectoire et attendit que Lara, Melyna et Elren le rejoigne. Les mains dans les poches de son ample veste, il ne semblait pas prévoir un trajet bien long ou difficile.

« Vous voilà » fit-il lorsque les membres de la délégation improvisée arrivèrent. « C’est un peu étrange je suppose, mais Mélisande Sedai a souhaité que nous nous retrouvions à Tremonsien. Je vais ouvrir un portail dans la campagne cairhiennine à proximité puis nous marcherons jusqu’au village. Nous la retrouverons là-bas ainsi que le Lige. »

Tandis qu’il parlait, une fine ligne fendit l’air puis s’élargit pour laisser deviner une campagne verdoyante, et surtout déserte.

« Je vous invite tout de même à rester sur vos gardes. Nous ne connaissons pas vraiment leurs motivations. »

LA SUITE ICI
Le Conteur
10/05/2017 22:26


Alias de Owyn
Passée les premiers instants, Alna se montre assez loquace et s’efforce d’expliquer au mieux les défenses et l’usage du Pouvoir Unique au sein du camp à Ean, se montrant peut-être un peu trop enthousiaste et bavarde sur le sujet au détriment d’autres qui intéresseraient davantage le résistant. Elle finit cependant par retourner à ses activités, peu après que les aînées du Kin, peut-être gênées par le soleil de plus en plus vif, n’aient disparu à l’intérieur d’un des bâtiments.

Vers midi, quelques uns des jeunes adultes du Kin invitent Ean à se joindre à eux pour le déjeuner, écoutant ses récits à propos de l’organisation de la résistance de Mayene et de possibles actions en commun. À l’exception de ceux capturés récemment dans la recherche du Dragon et de quelques autres, ils semblent avoir vécu en autarcie une bonne partie du temps, plus préoccupés par leur survie en cachette que par les actes qu’ils pourraient accomplir à l’extérieur mais quelques uns semblent enthousiastes à l’idée de mener des actions pacifiques pour aider les populations plutôt que de combattre comme une armée de la Lumière. Quelques uns cependant, des hommes et femmes de l’âge de Brecq, ont laissé entrevoir cette disposition d’esprit ou une volonté ouverte de rester entre eux et après quelques brefs échanges n’ont pas cherché à converser davantage avec Ean.

Quoiqu’il en soit, qu’ils soient bien disposés ou non, tous sont restés assez vagues quant à la proposition d’Ean d’allers visiter les installations de la résistance, répondant un « peut-être » plus ou moins embarrassé tout en jetant des regards en direction des bancs qu’occupaient les vieilles femmes. En début d’après-midi, ils retournent à leurs activités, les plus jeunes invitants Ean à assister à leurs entraînements au Pouvoir Unique un peu plus tard. Dans la cour, une des vieilles émerge et retourne s’asseoir sur le même banc que dans la matinée, à la même place, suivant de son regard voilé les mouvements au sein de l’ancien relais.
Ean Quislen Fenstoill
10/05/2017 23:25
Passager clandestin

Alias de Mání
Ean promet d'assister à l'entraînement au Pouvoir unique des jeunes un peu plus tard. Dans l'intervalle, il décide d'aller parler avec la vieille femme installée sur son banc. Il l'approche avec déférence.

[Édité le 11/05/2017 à 23h29 Mention supprimée : "et la salue avant de se présenter".]
Brönn
11/05/2017 20:34
Besoin d'une escorte? Vous pouvez compter sur moi! Si vous avez de quoi payer bien sur!

Alias de Sordon
Après s’être reposé à l'ombre, une heure environ en compagnie d'une Lara à l'air bien préoccupé, le mercenaire se lève et déclare :¨

"Alar Sedai prétend qu'il ne me faudra que quelques jours pour me remettre pleinement. J'ai de la peine à y croire, mais ce se serait formidable.
Enfin, si je veux être utile, il me faudra un arc de qualité, et ce n'est guère l'équipement du Kin qui remplira cet office. je m'en vais chercher le matériel nécessaire à la fabrication d'un nouvel arc, veux-tu m’accompagner?"


tandis que la jeune fille opine de la tête, il se dirige vers la sortie. Une fois dans la cour, il observe quelques instant les jeunes du Kin s'entrainer au pouvoir.

"Ha c'est bien beau de cramer ces bouts de bois ainsi, mais je te parie que pas un ne saurait tenir son épée ou encore moins planter une flèche dans un arbre a cinquante pas!"

Il aperçoit Ean en grande conversation avec une vielle femme assise sur un banc. Toutefois n'ayant rien de neuf à lui dire, il le laisse vaquer à ses occupations.
repérant ce qui semble être la forge du camp, il s'approche. apercevant quelques outils pouvant lui servir, et soutenu d'une Lara dont l’éloquence n'as d'égale que son impatience, il repart en quête d'un atelier fort bien outillé.

celui-ci trouvé, il prend quelques instant pour négocier avec le préposé le droit de s'installer. Avisant un intendant, et mettant à profit tout les talents de marchand que Lara autrefois apprit, c'est sans soucis qu'il obtient les composant pour son dessin.

Après quelques instant d’attente, un homme sort d'un portail tirant tout un attirail dont les billes de boulot et de charme dont le mercenaire compte faire son arme.
De retour à l'atelier, sous le regard d'une Lara tout émoustillée, il commence à travailler sur le bois de bonne qualité.

Ainsi passe la matinée. Lorsque l'astre à son zénith annonce l'heure pour l'équipée de partir pour une rencontre non fortuite, Lara, s'en va.

Se retrouvant seul pour l'instant, Brönn s'affaire à son occupation.
Le Conteur
11/05/2017 21:47


Alias de Owyn
La vieille est une altarane à l'air féroce malgré son regard sombre voilé de cataracte. Elle porte autour du cou deux dagues de mariage à gaine blanche et ses vieilles mains déformées sont croisées sur ses jupes écrues. Elle foudroie Ean lorsqu'il s'approche.

"Je vous vois fouiner partout depuis ce matin et pourtant je ne pense pas vous connaître, jeune homme. On ne vous a jamais appris qu'il fallait toujours se présenter auprès des vieilles personnes lorsqu'on débarque quelque part, avant de mettre son nez partout ?"

hrp : j'ai bien vu que tu disais que tu te présentais, mais vu que je sais pas ce que tu lui as dit (genre quel nom, quelles infos etc) je préfère que tu joues la ligne de dialogue au prochain post.
Ean Quislen Fenstoill
11/05/2017 23:28
Passager clandestin

Alias de Mání
[HRP] c'est juste, c'est juste, je suis un filou et je me suis fait eu fort justement Je vais modifier le message précédent en conséquence ! [/HRP]

Ean répond en s'inclinant :

« Ma défunte mère, le Créateur ait son âme, n'y est pour rien : je suis hélas le seul à blâmer pour ce manquement dans mon éducation. Mon nom est Ean. Je travaille depuis quinze ans pour le peuple de Mayène et, en sympathie avec votre cause, je souhaite faire profiter votre communauté de mon expérience personnelle dans cette période difficile. C'est pourquoi je me suis permis, avec une telle insolence, d'aborder ainsi vos gens, et je m'en excuse auprès de vous. »
Le Conteur
19/05/2017 12:45


Alias de Owyn
"Mes gens, mes gens... ils l'étaient peut-être avant que mon arrière-petit-fils revienne avec ses idées saugrenues, et cette femme peu aimable qu'il veut épouser. Mais si vous voulez mon avis, ils sont en train de se transformer en une sacrée bande d'imbéciles, et vous m'avez l'air bien parti pour les y aider. Ean, c'est un peu court comme nom, ça. Quinze ans auprès du "peuple de Mayene" et vous n'avez pas eu envie de tous les noyer dans le port ? Qu'est-ce donc que vous faisiez là-bas de si important et qui demande tant d'expérience ?"
Ean Quislen Fenstoill
19/05/2017 15:07
Passager clandestin

Alias de Mání
Ean sourit franchement aux propos de la vieille et, ne cherchant pas à répondre au fur et à mesure aux questions qui s'enchaînent, il se concentre sur la dernière :

« Mon travail consiste à apprendre aux gens à s'entraider sans se faire tuer. En un sens, on pourrait dire que mon rôle auprès de votre arrière-petit-fils va être de le modérer pour éviter que ses actions ne mettent le continent à feu et à sang. »

Après un court instant, toujours souriant, il ajoute : « Ah, et mon nom complet est Ean Quislen Fenstoill. Habituellement je ne le révèle pas, mais je crois qu'en la circonstance, la courtoisie l'exige. »
Aller en haut de page
<< Page précédente
Tous les posts