Nouvelle Traduction de la Roue du Temps : Nos Impressions
Le 23/03/2012 par DS (Admin) non favori

Aujourd'hui est un grand jour pour la Roue du Temps en France. Après des années de grinçage de dents, de pétitions contre Fleuve Noir et d'espoirs tués dans l'œuf, voici que Bragelonne, connu dans le monde de la fantasy pour avoir traduit David Gemmel et Terry Goodkind, nous apporte une toute nouvelle traduction de l'oeuvre de Robert Jordan. Le verdict est-il positif ou négatif ? C'est ce à quoi nous allons tenter de répondre pour vous.

Jean-Claude Mallé succède donc à Arlette Rosenblum et Simone Hilling dans cet exercice difficile s'il en est. L'homme n'est pas un débutant et a pas mal de bagage à son actif. Il est notamment connu pour la traduction de l'Epée de Vérité de Goodkind, du Cycle des Epées de Leiber mais aussi de pas mal de SF. Il a même, à l'époque, déjà traduit du Robert Jordan lorsque ce dernier écrivait des romans de Conan le Barbare (!).

Pour commencer, cette nouvelle traduction est massive. Les livres sont en grand format et la tomaison originale a été respectée, ce qui est une première en France. Chaque livre pèse donc le plein poids de ses 800 et quelque pages. Un poids rassurant et familier pour quelqu'un comme moi qui a abandonné la traduction française originale, trop lente et trop pauvre, pour la version originale américaine et ce depuis plus de 10 ans (déjà !). Bragelonne nous apporte de plus dès aujourd'hui 3 tomes : les deux premiers tomes originaux, L'Oeil du Monde et la Grande Quête, autrefois quatre tomes, et pour la première fois en France la traduction de New Spring (Nouveau Printemps), la préquelle écrite par Jordan en 2004 racontant la rencontre de Moiraine et Lan. Si beaucoup sur ce site ont déja lu la Roue du Temps, la plupart n'ont jamais eu l'occasion de découvrir ce roman que je vous conseille d'ores-et-déjà d'acquérir ne serait-ce que par son statut inédit. Cette critique s'axe cependant principalement sur le premier tome de la Roue du Temps, l'Oeil du Monde.

Avant toute chose, il est nécessaire de rappeler que cette nouvelle traduction s'est faite de zéro, sans prendre en compte les travaux d'Arlette Rosenblum. Mallé n'a pas cherché à rafistoler la traduction pré-existante, mais a bien tout repris du départ. Cela implique que de nombreux termes qui nous sont familiers n'ont plus la même traduction en français. Même si nous avons tous éprouvé une réaction urticaire à la lecture de certains nouveaux mots ces dernières semaines, il faut se rappeler que les termes n'ont pas été choisis au hasard et que la traduction est totalement repensée.

Le changement est effectivement profond : Mallé a pris des libertés avec le texte, bien plus qu'Arlette ne l'avait fait. Comparer les deux traductions avec le texte original est assez révélateur. Là ou Arlette a fait du littéral "médiévalisé" (on y reviendra), Mallé a changé certaines ponctuations, certains sauts de lignes, et mêmes des mots comme "pensa-t-il", "déclara-t-il", "songea-t-il", etc. Il est bien plus original sur ces termes là qu'Arlette ou même Jordan qui abusait un peu des "said" et "thought". il s'agit plus d'une adaptation que d'une traduction littérale.

La lecture de ce nouveau texte est agréable et pour être franc, je n'ai rien remarqué d'anormal avant d'aller vérifier par moi même les trois textes. C'est très bien écrit. Pas de fautes de sens. Pas d'erreurs de noms de personnages ou de lieux non plus. Nous sommes à mille lieux de Simone Hilling qui avait traduit les lances Aielles par des épées et leur organisait des guerres maritimes.

Comme on pouvait l'espérer, la plupart des termes de Jordan retraduits sonnent étrange au premier abord, mais s'intègrent bien dans le texte si bien qu'une fois la lecture lancée, on n'y pense plus.

Termes typiquement "invisibles" une fois la lecture en cours :
- Le Pouvoir Unique devient le Pouvoir de l'Unique.
- Les Frères-Loups deviennent Frères des Loups.
- Les Steddings sont enfin traduits et deviennent des Sanctuaires.
- Les Rétameurs (Tinkers) changent pour devenir des Zingaro (tsigane en italien).


Certains termes ont plus de mal à passer :
- Meutrier des Siens (Kinslayer) est devenu Fléau de sa Lignée.
- La Voie de la Feuille (Way of the Leaf) devient le Paradigme de la Feuille.
- les Réprouvés (Forsaken) sont maintenant Rejetés. On est pas fans, mais rappelons que les Rejetés eux-mêmes détestent ce mot et s'appellent entre eux les Élus.


À l'inverse, certains nouveaux termes sont du pain béni :
- les Sagettes (Wise Ones) deviennent "Matriarches" et gagnent en dignité.
- Les Vierges de la Lance (Maiden) qui étaient tout sauf vierges deviennent des "Promises de la Lance".
- les Sauvages (Wilders) comme Nynaeve deviennent des Naturelles.
- Les Amis du Ténébreux (Darkfriends) ne sont plus si amicaux et deviennent les Suppôts des Ténèbres


Tout n'a pas changé cependant ! :
- Le Dragon est toujours Réincarné.
- Bela est toujours Bela l'immortelle, véritable héroine de la Roue du Temps (sérieux, à relire ce premier tome c'est un miracle qu'elle reste en vie si longtemps)
- La Pierre de Tear est restée intacte. (ouf !)

A noter qu'Ajah est devenu masculin, Saidar aussi.


Finalement le seul terme qui fera tiquer les puristes sera la perte du "Lige" d'Arlette, au profit du "Champion" de Mallé. La réaction de rejet est purement d'ordre sentimental cependant car Warder ne signifie pas du tout lige, soyons francs. Lan est tout sauf un larbin !

De plus, en comparant un peu Arlette avec Mallé on se rend rapidement compte qu'Arlette avait improvisé sur un tas d'autres mots (les noms des fleurs, des objets, etc) qui étaient finalement là pour faire médiéval au mépris du sens. On s'en rend moins compte car ce sont des mots sans importance, faisant partie des descriptions ou des actions des personnages, mais ca s'accumule pas mal au fil du livre. Une relecture des textes côte-à-côte le met en évidence.

Pour conclure, et à mon avis, Mallé a amélioré la traduction et n'a pas hésité à repenser le texte pour qu'il soit mieux construit en français. On est loin d'une traduction google, cela est certain ! Il n'est presque jamais littéral, mais le prix à payer c'est que les termes inventés, qui nous sont chers, ont eux aussi été repensés. C'était inévitable je pense. Il a tenu sa promesse, le texte est moins médiéval et plus moderne. Cela fera tiquer les anciens mais il faut garder à l'esprit qu'Arlette avait introduit le médiéval dans la Roue du Temps de sa propre initiative.

Cette traduction vaut-elle le coup ? Oui. C'est manifestement la meilleure traduction française de la Roue du Temps parmi les trois existantes aujourd'hui. Bragelonne prenant cette saga au sérieux au vu des campagnes marketing et web engagées, nous pouvons espérer tenir ici la traduction définitive, et dans quelque années rattraper enfin les tomes américains de Sanderson.




En discuter sur le forum !




Owyn a répondu l 25/03/2012 à 13:34
Je pense que ça reste quand même moins connu donc moins connoté que s'il avait mis 'tsigane', 'romanichel' ou quelque chose du même genre. D'ailleurs je n'avais jamais vu ce terme auparavant donc pour moi il n'avait aucune connotation, j'ai surtout vu le rapport avec le métal qui correspond bien du coup à 'tinker' (la même idée que dans rétameur).
Lilla My a répondu l 25/03/2012 à 19:54
Quel rapport avec le métal ?
Et puis un tinker c'est un rétameur et pis c'est tout
Pin'shae a répondu l 25/03/2012 à 22:03
Je pense que le rapport c'est le Zinc? Non?
En tous cas, moi non plus je n'aime pas trop Zingaro... Ça sonne tellement comme Tsigane que c'est trop connoté à mon goût... Ça me rappelle (j'ai honte de l'avouer) la comédie musicale "Notre Dame de Paris" avec Esmeralda ( "on la pendra, la zingara"). Hum, bref... Au final je pense que je pourrai m'habituer à ce terme à la longue, mais pour l'instant ça ne passe pas très bien.
Lilla My a répondu l 26/03/2012 à 10:54
Bé justement, étymologiquement, y a aucun rapport avec le zinc, hein
Et pis traduire un mot anglais par un mot italien...
Owyn a répondu l 26/03/2012 à 11:38
Ben j'avais trouvé qu'à l'origine ça signifiait quelqu'un qui travaille le zinc en effet, mais c'est p-e faux. Et on le trouve utilisé en français donc why not, même si je suis pas pour les emprunts à la base. Sur le coup le terme m'a choqué, mais comme le dit Cédric je trouve qu'une fois lancée dans la lecture ça passe très bien. ^^
Par contre je propose de débattre plutôt dans le topic dédié sur le forum et qu'ici ne serve qu'aux commentaires brefs et plus généraux.
Klian (Admin) a répondu l 26/03/2012 à 13:35
Comme de toute manière, aucun mot français ne convient (comme si "rétameur", qui désigne l'ouvrier qui polit des surfaces métalliques convenait bien...), et qu'on allait pas non plus traduire par romanichels ou tziganes, Jean-Claude Mallé s'est fait plaisir, il me semble. Et là, au moins, on a pas de connotation négative en français (sauf pour les plus érudits d'entre-nous peut-être). En tout cas, je n'avais jamais entendu Zingaro, et comme la sonorité est proche de Tinkers, ça me convient. Les goûts et les couleurs...
Lilla My a répondu l 26/03/2012 à 14:14
Le rétameur est (aussi) l'ouvrier itinérant qui répare les casseroles, chaudrons, etc...
Le tinker "was originally an itinerant tinsmith, who mended household utensils"

Je ne vois pas en quoi rétameur ne convient pas...

(Désolée Owyn, on recolle toute la discussion dans le forum ?)

Edit : googlez zingaro et regardez les premiers résultats, vous verrez à quoi je fais référence
Owyn a répondu l 26/03/2012 à 14:31
hop hop hop
Gablebo a répondu l 26/03/2012 à 20:57
Victime d'une effroyable propagande klianesque à domicile (on n'est plus à l'abri nulle part), elle-même savamment mise en germe et entretenue à grands coups de cadeaux d'éditeur (on sait maintenant que pour une poignée de bouquins un Frère DES Loups vous mange dans la main), je suis venu lire cet article pour en savoir plus. Je n'ai pas appris grand chose mais j'y ai vu deux confirmations majeures :

- la colonne vertébrale du monde, non mais franchement...
- continuez comme ça et je vais les lire ces fichus livres !
lamouche a répondu l 04/04/2012 à 11:43
j'ai juste lu la préquelle pas terrible au demeurant...Bonne traduction mais un peu étrange comme si je venais d'entrer dans une dimension parallèle.
Du coup j'achèterais peut être le premier tome histoire de confirmer ou pas ma première impression, mais au final quand les nouveaux tomes vont arriver, il va bien falloir s'y mettre
Pifpof a répondu l 16/04/2012 à 19:07
pour lire en ce moment le prequelle les nouveaux terme comme la colonne vertébrale du monde me gène grandement (l’échine du monde ne veut elle pas signifier la même chose?) Zingaro je suis d'accord avec Lilla My on aurais pu le laisser . Et le terme qui me choque le plus c'est de changer lige par champions un lige est quand même plus qu'un champions historiquement non? Mais sinon lecture reste très agréable et loin de moi de vouloir de continuer le débat .Le traducteur a sa vision de ce qu'il lit. Il l'a transmet et j’espère qu'elle trouvera adhérence auprès de nouveau lecteur pour ma part je resterais a l'ancienne version qui me suit depuis 98
Alex a répondu l 03/05/2012 à 13:54
Bonjour,

Dans un premier temps, j'adore votre site même si je ne l'ai pas encore parcouru en entier. Je suis tombé dessus car je suis à la recherche de conseils.

Voila, je suis un nouvel adepte de la Roue du Temps après avoir lu les deux premiers tomes édités par Bragelonne. J'ai dévoré les bouquins et je sais pas si j'aurais la patience d'attendre les prochains tomes par cet éditeur en sachant qu'une ancienne édition existe.

Je voulais donc savoir si ca valait la peine d'acheter les anciens livres, et si oui à partir duquel (le tome 5?) vu que j'ai lu les 2 premiers tomes de l'édition Bragelonne et si le style d'écriture est vraiment différent de l'un à l'autre et si l'histoire ne change pas on va dire. Enfin j'ai besoin de savoir si ca vaut le coup ou non.

Merci pour vos lumières ^^.

Alex
Calyss a répondu l 06/06/2012 à 22:35
Un avis de nouvelle lectrice:
- d'après ce que j'ai pu voir, la nouvelle traduction m'a l'air bien mieux que l'ancienne (sagettes ! ca m'a fait un choc !), et j'ai même pas capté tout de suite que le livre avait plus de 20 ans ! donc traduction moderne, un + inestimable
- à propos de zingaro: c'est peut être parce que je suis jeune et inculte mais ca ne me choque pas. Normalement, quand on traduis, on est pas sensé coller des mots d'une autre langue... mais là, c'est de l'italien, donc ca fait pas tache (j'avais rien remarquer avant de lire vos comm) ! et puis comme y a plusieurs termes pour les désigner...

c'était quoi, la colonne vertébrale du monde dans les 1ères traductions ?
Baalgor a répondu l 08/06/2012 à 14:13
L'échine du monde, si je ne m'abuse. Qui est un terme, il est vrai, utilisé dans une brochette de mondes fantastiques différents, mais qu'a quand même plus de gueule... 'La colonne vertébrale du monde', ça fait lourd et pâteux, ce qu'est pas naturel à mes yeux car on cherche rarement à donner un nom long à un élément géographique...
Murmuure a répondu l 09/06/2012 à 11:33
Pour répondre à Alex, si ça n'a pas été fait sur un sujet : J'ai lu la vieille traduction jusqu'au tome 21, et j'ai lu Nouveau Printemps. J'ai trouvé le style très différent, ce qui fait qu'on perçoit le monde autrement, que l'atmosphère n'est pas la même. Toutefois l'histoire ne change pas vraiment, et si vraiment tu as envie de lire la suite, pourquoi pas acheter l'ancienne traduction ... Sauf que je suis pas sûre que ça vaille le coup d'acheter une bonne quinzaine de tomes sans avoir la fin, pour plus tard revenir à l'édition Bragelonne parce qu'elle est quand même vraiment mieux, etc. Si tu as le courage et l'envie de lire en anglais, là ça vaut certainement le coup car tu auras la fin bien avant les lecteurs de la version française.

En bref : Si tu les achètes, c'est à partir du tome 5 en effet (puisque les tomes Bragelonne ne sont pas dédoublés). Mais mon avis personnel, c'est que ça ne vaut pas le coup. je résume en trois raisons :
- Si tu peux découvrir l'univers de Jordan et l'histoire avec la meilleure édition actuelle, c'est à dire Bragelonne, c'est mieux (moi j'aimerais presque découvrir la roue du temps maintenant pour la découvrir le mieux possible).
- Ca t'avancerait bien dans l'histoire, mais tu n'aurais les derniers tomes que dans plusieurs années, quand Bragelonne les sortira. Donc tu repousses le problème de plusieurs tomes, et je sais pas si c'est mieux de s'arrêter après les deux bragelonne, donc plutôt au début, ou quand l'intrigue est vraiment bien développée.
- Ne serait-ce que pour le porte monnaie, si comme moi tu veux avoir une collection homogène et que tu rachètes tous les bragelonne ensuite ... Ahem

Voilà, gros message mais bon ...
Pifpof a répondu l 10/06/2012 à 10:27
ce que j’espère c'est que pocket continuera a publier la roue du temps car après 22tomes et plus que 10 ans de livre ça me flinguerai ma bibliothèque que de changer d’éditeur
Charli a répondu l 03/01/2013 à 19:13
il y a un truc qui me gêne dans la nouvelle traduction c'est l'emploi systématique de "ça" à la place de "cela" : normalement en français on emploie "cela" pour décrire quelque chose et "ça" dans un dialogue. Je suis le seul à en être gêné? Parce que la première traduction m'allait bien dans les premiers tomes que je relis du fait de la sortie qui traîne à mon goût des nouveaux tomes de J C Mallé. J'aimais bien aussi le terme de lige comme dans la superbe BD de la quête de l'oiseau du temps
Ayla Parawyn a répondu l 03/01/2013 à 20:07
C'est peut être pour moderniser un peu le texte .
Egnyel a répondu l 21/02/2014 à 13:17
Pas encore lu la nouvelle traduction...
D'accord avec Sordon, "La colonne vertébrale du monde" est vraiment une formule malvenue.
J'aimais bien "la" saidar, ce féminin soulignait la différence fondamentale entre les parties mâle et femelle de la Source.
J'espère au moins que les femmes sont chaussées de "mules", ce qui sera mieux compris que "pantoufles" (peu de gens connaissent le sens originel du mot) et plus adéquat que "escarpins", qui a fait grincer bien des dents !
Egnyel a répondu l 21/02/2014 à 13:21
Lilla My a dit :
Le rétameur est (aussi) l'ouvrier itinérant qui répare les casseroles, chaudrons, etc...
Le tinker "was originally an itinerant tinsmith, who mended household utensils"

Je ne vois pas en quoi rétameur ne convient pas...

(Désolée Owyn, on recolle toute la discussion dans le forum ?)

Edit : googlez zingaro et regardez les premiers résultats, vous verrez à quoi je fais référence


Absolument d'accord : "Rétameur" correspondait mieux à Tinker. Vu que jadis, dans nos contrées, ces gens allaient de village en village pour réparer les ustensiles, c'était parfaitement compréhensible même pour ceux qui ne connaissent pas les Tinkers.
<<
Tous les posts
La Pierre de Tear sur Facebook La Pierre de Tear sur Tweeter
La Boutique Pierre de Tear
Notre Boutique sur Amazon
La Pierre vous recommande
Joute 41 : les résultats
Venez féliciter les jouteurs !
Le joyau de Liana, par Aramina
Texte vainqueur de la joute 41 !
Lexique des anciens et nouveaux termes français
Petite aide à la compréhension de l'encyclopédie
La Newsletter Pierre de Tear
Abonnez vous à la newsletter pour recevoir les nouvelles de la Roue du Temps en exclusivité !