Joute 38 : Les chronochaotiques
Texte A : La Plaine du Chaos
Le 08/06/2016 par Marionne non favori

«Le 25/04/2019 – Informations locales :
Un groupe de spéléologues en expédition scientifique est porté disparu. Les neuf personnes, six hommes et trois femmes, étaient parties depuis dix jours en mission pour le compte du Ministère de la Défense. Ils devaient remonter à la surface dans la journée du 22 avril au niveau de la Plaine du Chaos. Une équipe de secours, composée de sapeurs pompiers expérimentés en spéléologie, est partie à leur recherche ce matin. Le ministère n’a pas souhaité nous donner plus d’informations pour le moment sur l’objet de la mission. »

«Le 25/04/2019 – Informations locales :
Un groupe de spéléologues en expédition scientifique est porté disparu. Les neuf personnes, six hommes et trois femmes, étaient parties depuis dix jours en mission pour le compte du Ministère de la Défense. Ils devaient remonter à la surface dans la journée du 22 avril au niveau de la Plaine du Chaos. Une équipe de secours, composée de sapeurs pompiers expérimentés en spéléologie, est partie à leur recherche ce matin. Le ministère n’a pas souhaité nous donner plus d’informations pour le moment sur l’objet de la mission. »
«Le 29/04/2019 Informations locales :
Nous vous informions qu’un groupe de spéléologues-scientifiques étaient portés disparus le 22 avril dernier, et qu’une équipe de sapeurs pompiers avait été dépêchée à leur recherche le 25. Les sauveteurs ne sont pas encore revenus de leur mission. Le Capitaine de la caserne, que nous avons interrogé hier en fin de journée, n’est pas inquiet à ce jour de ce non retour, il suppose que son équipe a probablement dû s’aventurer plus en profondeur qu’elle ne l’escomptait au départ. Quant au ministère de la Défense, leur porte-parole n’a toujours pas souhaité répondre à nos questions. »
«Le 02/05/2019 Informations locales :
Nous revenons sur le sort des scientifiques en mission de spéléologie portée disparue depuis le 25 avril. Les sapeurs-pompiers lancés à leur recherche n’ont plus donné signé de vie depuis leur descente dans les grottes naturelles de la Plaine du Chaos. Le Capitaine de la caserne nous a annoncé qu’il s’inquiète. En effet, il était convenu que si son équipe devait avancer plus profondément que prévu, deux membres devaient faire marche arrière pour venir en informer leur capitaine. Ce dernier devait reprendre contact avec le Ministère afin d’avoir plus d’informations sur cette mission scientifique. L’équipe de sauveteurs est composée de sept sapeurs pompiers, cinq hommes et deux femmes. Cela porte le nombre de personnes perdues dans les grottes à seize. »
«Le 10/05/2019 Informations locales :
Nous sommes toujours sans nouvelles des spéléologues perdus dans les grottes de la Plaine du Chaos et des sapeurs pompiers lancés à leur recherche. Le Capitaine de la caserne n’a pas voulu répondre à nos questions sur le sujet hier. Nous avons interrogé des riverains afin de savoir s’ils savaient ce que pouvait être cette mission scientifique. Les réponses ont été majoritairement évasives. Quelques uns ont parlé de clameurs provenant des grottes. Malgré la présence d’un impressionnant dédale de cavernes et tunnels naturels dans cette région, il semble que la spéléologie ne soit pas une activité sportive répandue chez les habitants de la région. Quelques autres n’ont pas accepté de répondre à nos journalistes. Nous espérons obtenir plus d’informations dans les jours prochains. »
«Le 20/05/2019 Informations locales :
Notre journaliste correspondant dans la Plaine du Chaos nous a informés qu’il y avait eu du mouvement dans la région hier. Plusieurs voitures de la DSC (Direction des Services Civils), de sapeur pompiers et du smur local étaient rassemblées auprès de l’entrée des grottes par lesquelles se sont engagés l’équipe de spéléologues-scientifiques dans un premier temps suivie de l’équipe de sauveteurs. Un hélicoptère était également sur place au dessus de la foule. Cependant, malgré ses tentatives, notre collègue n’a pas réussi à avoir plus d’informations, et n’a rien pu voir pouvant nous amener à affirmer quoi que ce soit. Le cortège s’est dissipé dans la soirée. Pouvons-nous penser que certaines personnes jusqu’alors disparues sont remontées à la surface ? »
«Le 23/05/2019 Informations locales :
Une source désirant restée anonyme est entrée en contact avec notre correspondant local. Cette personne travaille à l’hôpital militaire. Selon ses dires, deux personnes ont été amenées en urgence dans la soirée du 20 mai dernier. Elles seraient dans un état catatonique, et porteraient plusieurs traces de violences physiques (griffures, hématomes). Notre contact ne les a pas soignées en direct. Cependant, il souhaitait avertir notre correspondant car il règne une ambiance de mystère autour de ces personnes. Sa hiérarchie n’a pas communiqué quant aux circonstances de leur admission aux urgences, et seule une équipe médicale restreinte aurait les autorisations de leur prodiguer des soins. Ces personnes seraient internées dans la zone de quarantaine de l’hôpital alors qu’aucune information sur une éventuelle épidémie à circonscrire n’a été diffusée. Les faits nous amène à formuler l’hypothèse qu’il pourrait s’agir de personnes des équipes de spéléologie et/ou des sapeurs pompiers. Nous allons essayer de nouveau d’obtenir des réponses de la part du Ministère de la Défense et du Capitaine de la Brigade. »
«Le 26/05/2019 Informations locales :
Une secousse sismique, de magnitude 4.2 sur l’échelle de Richter, a été enregistrée dans la Plaine du Chaos dans la journée du 25 mai, aux alentours de 19h. Aucun dégât matériel n’a été signalé. C’est le premier séisme enregistré dans cette région, qui est pourtant éloignée des zones à risque de notre pays. »
«Le 27/05/2019 Informations locales :
Deux jeunes adolescents n’ont pas donné de nouvelles depuis le 25 mai. Il s’agit de deux garçons de 13 ans, qui étaient partis jouer dans la Plaine du Chaos en fin de journée. Leurs parents ont signalé leur disparition à la gendarmerie dans la soirée. Les deux garçons ne sont pas rentrés à l’heure habituelle en fin de journée, et leurs portables ne répondent pas. Une battue va être organisée dans la journée de demain (28/05) en collaboration avec la gendarmerie, la caserne de pompiers et la mairie. Vous pouvez consulter les photos des deux disparus en dernière page de notre édition, avec les détails de leurs tenues de ce jour-là. Les parents de l’un des garçons ont précisé que les deux amis avaient suivi de près l’histoire de l’expédition de spéléologues-scientifiques et de l’équipe de sauveteurs. Ainsi les recherches devraient commencer depuis l’entrée des grottes. Toute personne volontaire souhaitant aider la famille dans les recherches est appelée à se présenter à la gendarmerie qui s’occupe d’articuler la battue de demain. Nous rappelons qu’un séisme a été enregistré dans la région ce même jour, peut être les deux garçons se sont-ils retrouvés coincés dans un endroit suite à une chute de pierres ou d’arbres. »
«Le 29/05/2019 Informations locales :
Les deux jeunes adolescents n’ont pas été retrouvés suite à la battue de la journée d’hier. Les recherches ont été interrompues à la tombée de la nuit. La seule piste plausible serait que les garçons se soient aventurés dans les grottes. Ainsi, une équipe de sapeurs pompiers va de nouveau être désignée afin de descendre dans les grottes de la Plaine du Chaos dès demain matin (équipe composée de six hommes). Nous avons enfin pu avoir des informations du Ministère de la Défense au sujet de l’équipe de spéléologues disparue. Leur mission était d’ordre ethno-minéralogique (Etude des connaissances minéralogiques des différents peuples). Tous les protagonistes espèrent que cette seconde équipe de sauvetage ramènera les deux enfants, ainsi que les scientifiques et sapeurs pompiers. Depuis le 25 avril, cela porte le nombre de disparus dans cette zone à dix-huit. Par ailleurs, nous n’avons pu obtenir de plus amples informations quant à l’information selon laquelle deux personnes auraient été admises aux urgences de l’hôpital militaire (Cf notre article du 23/05) ; notre contact n’ayant pas souhaité répondre de nouveau à nos questions. »
«Le 02/06/2019 Informations locales :
Nous sommes pour le moment encore sans nouvelles de l’équipe de sauveteurs envoyées le 30 mai dans les grottes de la Plaine du Chaos. Le Capitaine de caserne n’est pas alarmé à ce jour, le réseau de grottes est très étendu, les recherches peuvent prendre du temps. Les parents des deux jeunes adolescents disparus le 25 mai sont très inquiets pour leurs enfants. Cependant la thèse de la fugue n’est pas écartée, et des appels à témoin sont lancés pour localiser les deux garçons. Nous vous rappelons que vous pouvez consulter les photos des deux disparus en dernière page de notre édition, avec les détails des tenues portées le jour de leur disparition. Le Ministère de la Défense donnera une conférence de presse afin de répondre plus précisément à nos interrogations sur l’objet de la mission scientifique spéléologique. En effet depuis cette mission, plusieurs évènements surprenants se sont produits (disparitions, séismes, clameurs entendues…). Les rumeurs commencent à aller de bon train parmi les autochtones. Certains affirment avoir entendus des sons provenant de la terre, d’autres parlent d’apparitions d’êtres aux formes plus ou moins variées selon les personnes interviewées… Notre métier est de vous informer. Demain, nous ferons un article spécial sur le sujet. »
« Le 03/06/2019 Informations locales :
Nous revenons brièvement sur les faits de la Plaine du Chaos : aucunes nouvelles des scientifiques, sapeurs pompiers ni des enfants. Nous vous invitons à lire notre article spécial en page 2 afin de comprendre l’objet de la mission scientifique lancée dans la région. »
« Une mission scientifique dans les grottes de la Plaine du Chaos :
Le Ministère de la Défense a lancé une mission de spéléologie scientifique dans les grottes de la région le 14 avril dernier. Le groupe était composé de trois femmes et six hommes, tous expérimentés en spéléologie, chercheurs au ministère. Cette mission fait suite à un rapport de recherche préliminaire d’un sujet ethno-minéralogique (Etude des connaissances minéralogiques des différents peuples). Des prélèvements de roches faits des années auparavant dans la région avaient révélé la présence d’éléments géologiques, biologiques et minéralogiques intrigants, mais aucune suite n’avait été donné à l’époque. Sans entrer dans les détails qui sont trop techniques pour des non initiés à l’ethnominéralogie, les prélèvements attestaient la présence de roches et gaz non présents sur la planète Terre (éléments retrouvés par exemple sur la Lune et la planète Mars). Le dossier est finalement ressorti des archives ministérielles dernièrement, et une équipe a été désignée afin d’aller faire de nouveaux prélèvements, l’hypothèse la plus probable est que ces premiers échantillons ont été détériorés avant ou lors de la première analyse (par exemple lors de la remontée des spéléologues de l’époque). Cependant, la curiosité des scientifiques étant piquée, c’est ainsi qu’une nouvelle mission a été lancée en avril dernier. Il est intéressant également de préciser que le nom singulier de cette plaine aurait une origine géologique ancienne, Chaos en grec ancien signifie « Faille, Béance ». Ce nom ayant probablement été attribué par la présence importante de grottes dans la dite-plaine.
La mission devait durer environ une semaine, voire maximum huit jours selon les données trouvées sur place et l’état du réseau de galeries sous-terrain. C’est pourquoi le Ministère a alerté les secours le 24 avril, s’inquiétant du défaut de nouvelles de son équipe scientifique. A ce jour, la deuxième équipe de sauveteurs n’est pas encore revenue. Les autorités jugent alarmant le fait que personne ne soit remonté mais n’a aucune information pouvant orienter la raison de ces disparitions. Si aucune suite n’est donnée à cette mission, le Ministère classera le dossier. En effet, aucun autre scientifique ne sera plus envoyé en spéléologie à cet endroit, car nous pouvons penser que le niveau de danger dans ce réseau sous-terrain naturel est réel et élevé. Aucune carte ne répertorie le réseau de grottes et cavernes, plus aucun risque ne sera pris à l’avenir pour une hypothèse scientifique relevant probablement de la science-fiction. Il est à noter qu’il ne peut exister de lien entre leur mission et le séisme enregistré le 25 mai.
Enfin, le Ministère dément toute information quant à la rescousse de deux personnes la soirée du 20 mai. Certes, un rassemblement a bien eu lieu sur place, mais seulement dans le cadre de la procédure standard de secours à des spéléologues. »
« Le 18/06/2019 Informations locales :
Nous sommes sans nouvelles de la seconde équipe de sauveteurs envoyée dans les grottes de la Plaine du Chaos. Cela fait 18 jours que les sapeurs pompiers u sont descendus. Le Capitaine de la caserne ne cache pas son inquiétude. Ainsi, depuis fin avril, 24 personnes ont disparu dans cette zone. »
« Le 20/06/2019 Informations locales :
Un groupe d’adolescents a posté sur les réseaux sociaux une étrange vidéo filmée il y a quelques jours dans la zone de la Plaine du Chaos. Les récents évènements survenus dans la région n’ont cesse d’attirer les curieux et les badauds. Dans cette vidéo, visiblement tournée de nuit, nous apercevons trois formes émerger des grottes. Ces formes à l’aspect humanoïde ont le dos vouté, sont chauves, et ne semblent pas porter de vêtements. Les images ne laissent que peu apercevoir les visages de ces êtres, mais il semblerait que leur face soit dépourvue d’yeux. Elles se déplacent dans la Plaine tout en restant proches de l’entrée des grottes. Un son se fait alors entendre (clameur sourde sur la bande son) et comme d’un commun accord ces trois êtres s’en retournent dans les profondeurs. La vidéo dure une douzaine de minutes. Le Ministère de la Défense a convoqué les adolescents qui sont à l’origine de la première publication afin d’enquêter sur les sources de cette vidéo. Évidemment, une vague de rumeurs, certaines très rocambolesques, court depuis. Nous avons constaté que certaines maisons riveraines présentent volets clos. Est-ce la peur suscitée par ces histoires ou l’afflux de curieux qui a poussé les autochtones à quitter leur maison ? Quoi qu’il en soit, nous attendons le retour du Ministère quant à cette vidéo qui a de fortes chances d’être un simple canular d’adolescents au vu de la qualité du film (images nocturnes et bande son de mauvaise qualité) et surtout du titre de la vidéo : «Les chronochaotiques sont parmi nous». »

La Pierre de Tear sur Facebook La Pierre de Tear sur Tweeter
La Boutique Pierre de Tear
Notre Boutique sur Amazon
La Pierre vous recommande
Joute 41 : les résultats
Venez féliciter les jouteurs !
Le joyau de Liana, par Aramina
Texte vainqueur de la joute 41 !
Lexique des anciens et nouveaux termes français
Petite aide à la compréhension de l'encyclopédie
La Newsletter Pierre de Tear
Abonnez vous à la newsletter pour recevoir les nouvelles de la Roue du Temps en exclusivité !