Lecture de A Memory of Light : Questions de compréhension
(Sujet créé par BradPriwin l 29/06/18 à 10:03)
non favori


Et voilà, un peu plus de trois ans après la lecture du premier tome, j'y suis enfin à "A Memory of Light", quatorzième et ultime tome de cette brillante saga de High-Fantasy. Espérant que la fin sera à la hauteur de cette épopée épique, tragique, prenante, parfois drôle, j'entame dès à présent la lecture et poserai ici toutes mes incompréhensions liée à mes connaissances de l'anglais toujours limitées !


Aller en bas de page
BradPriwin
29/06/2018 10:34


Prologue

Ce tome commence fort : dans le camp de Jarid Sarand, le mal progresse peu à peu, asséchant les forêts et réduisant la force et la cohésion du métal. Superstitieux comme il est, Jarid pense qu'il s'agit de l'oeuvre d'Elayne et des Aes Sedai, puisque selon lui la "Last Battle" n'est que balivernes. Ce contre quoi Byard et d'autres hommes s'insurgent. Jarid finit ligoté après qu'il ait tenté de s'en prendre à lui.

On suit ensuite la riposte de Talmanes Delovinde, sorte de "fil conducteur" de ce prologue. Il mène la "Band of the Red Hand" qui a juré fidélité à Mat, assez ironique sachant que c'est indirectement de faute si Caemlyn est en flammes. Ils foncent tous contre les Trollocs qui s'en prennent aux réfugiés et la bataille débute.

Isam contrôle une sorte de sombre ville où il accueille deux "Chosen" : Moridin, de plus en plus effrayant, ainsi qu'une femme qui, selon toute déduction, ne peut être que Lanfear, laquelle lui force, contre son gré, d'emmener quelques hommes avec lui et de tuer Rand.

Durant l'affrontement, Talmanes arrive à bout d'un Myrddraal mais le contrecoup survient directement : il a été empoisonné et est condamné s'il n'est pas soigné. Il n'a donc plus rien à perdre et bataille avec d'autant plus de férocité. Une idée lui vient alors dans les flammes et la destruction : rejoindre Aludra et utiliser ses armes "Dragon" contre l'ennemi.

On revoit enfin Leilwin, anciennement Egeanin. Dans une période de trouble, alors qu'elle ne souhaite plus endosser son titre de capitaine, elle s'aperçoit combien le Seanchan lui a menti sur les femmes canalisatrices : les sul'dam étaient tous aussi capables de maîtriser la magie que les damanes. Comme quoi découvrir un nouveau continent peut avoir du bon... Pour s'opposer à eux, accompagnée de son mari Bayle Domon, elle adopte un accent Illianer moins bon qu'elle ne l'aurait cru et s'en va à la rencontre de Nynaeve. Malheureusement, comme elle pouvait y attendre, celle-ci n'est pas très contente. D'un côté on ne peut pas la blâmer : Leilwin a troqué son a'dam à Suroth pour sa vie, qui a fini entre les mains de Semirhage qui avait presque défait Rand. Pour se rattraper, Leilwin souhaite rejoindre la Tour Blanche, mais Nynaeve refuse et l'emmène vers Egwene.

Aviendha vient retrouver les autres matriarches après ses visions terrifiantes. Toutes partagent un avis similaire : si Aviendha a vu le futur, ça signifie qu'il peut être contrecarré, que ce n'est pas une fatalité... Peut-être s'agit-il d'un faux espoir. Kymer souligne notamment le fait que le passé est "scellé" tandis que les "glass columns" ne dévoilent que de possibles futurs. Avant de partir vers Rand, Aviendha est conseillée de donner un autre nom à ses enfants pour savoir si le futur peut être changé, et demande si elles connaissent Nakomi, la femme mystérieuse qu'elle avait rencontrée le tome précédent, mais elles peuvent juste répondre qu'il s'agit d'un nom ancien.

Androl et Pevara, de la Tour Noire et de la Tour Blanche, participent à un débat sans fin où les différences entre Asha'man et Aes Sedai sont soulignées. Les Asha'man, sans Rand, se considèrent livrés à eux-mêmes, sans savoir que ce dernier les estime sans doute capables de se débrouiller eux-mêmes. Si Androl reproche aux Aes Sedai d'être des "comploteuses politiques", les Asha'man sont juste formés au combat donc ne savent que "détruire". C'est une mauvaise chose sur le long terme, déjà qu'ils ont très mauvaise réputation... Ils évoquent aussi le "Cercle" qui combinent les pouvoir des hommes et femmes canalisateurs.

Une Kinswoman tente de s'occuper de Talmanes, il est hélas trop tard pour lui car l'empoisonnement s'est trop propagé dans son corps. Ni une, ni deux, il se précipite vers les maisons en flamme pour trouver Aludra en train d'aider les réfugiés et lui propose d'utiliser ses fameux "dragons". Il ne lui en reste que quelques-uns donc elle devra les utiliser prudemment...

On assiste alors à "l'ultime réunion" des Forsaken. Absente durant tout un temps, Moghedien a été humiliée et torturée, nourrissant un sentiment de revanche à l'égard de Moridin qui devient décidément de plus en plus sadique. Si Demandred reste fidèle à lui-même, Graendal, tant réputée pour sa beauté, a eu l'esprit transféré dans un nouveau corps d'une laideur repoussante (oui j'ai vu sur le wiki c'est assez immonde ! ^^), non pardonnée pour ses erreurs au contraire de Lanfear dont l'esprit a juste été transféré vers un meilleur corps. Mazrim Taim, comme on pouvait hélas s'y attendre, a été promu au rang de "Chosen". De tout ce petit monde, Moridin semble être le chef et donne les ordres...

On assiste presque à une scène malsaine de domination patriarcale, quand on y pense ? Je ne peux m'empêcher de ressentir beaucoup d'empathie à l'égard de Moghedien : défait deux fois par Nynaeve, réduite à l'état de servante à qui on a soutiré des informations, humiliée, torturée, j'ai vraiment envie qu'elle survive aux autres et qu'elle devienne une alliée ! On verra quels sont les plans projeter pour elle...

Enfin, malgré un dernier sursaut, les troupes sont forcées d'abandonner Caemlyn : Talmanes ordonne à Guybon de prendre les "dragons" avec lui pour un meilleur usage... Eh bien, Mat va vraiment regretter de ne pas avoir ouvert cette lettre.
BradPriwin
01/07/2018 21:12


Chapitres 1 à 5

Rand et Perrin succèdent au fameux passage du "commencement de la Roue du Temps" en discutant de leurs péripéties respectives. On s'y attendait, les personnages gardent en naturel et en modestie même s'ils ont chacun atteint des titres très prestigieux. Rand apprend en même temps qu'Elayne est enceinte de lui... Il était temps qu'il en soit informé ! De son côté, Egwene revoit Elayne et toutes deux discutent du projet de Rand de détruire la prison du Ténébreux. Egwene soupçonne donc que Rand sait quelque chose qu'elles ignorent mais les fouilles dans les bibliothèques de la Tour Blanche mais les recherches ne s'avèrent pas fructifiantes. Elles accueillent ensuite Talmanes qui les informe de l'état de Caemlyn, ensuite sauvé in extremis par Nynaeve dont les compétences en soin sont suffisantes. Par ailleurs Leilwin est aussi "accueillie", mais d'une autre manière... De son côté, Rand informe Perrin de son projet de détruire la prison et ce dernier est enclin à l'aider, mais Rand doit encore disposer du soutien d'Egwene, ce qui n'est pas gagné. Quant à Perrin, il doit s'occuper de Demandred...

Pevara semble de plus en plus effrayé d'être entourée d'Asha'man, eux-mêmes assez "désunis" tant dans leurs comportements que dans leurs motivations. Elle se confie davantage à Androl et finit même par se lier à lui en lui montrant le principe du "cercle", et en retour, Androl se lie aussi. Pevara regrette mais s'aperçoit que c'est irréversible donc elle doit assumer... Malgré sa peur, elle se défend d'être misandre, prétextant qu'elle a choisi l'Ajah Rouge non par haine mais parce qu'elle souhaitait mieux en apprendre sur les canaliseurs pour mieux les combattre. Par son lien tant sensoriel que télépathique, elle apprend à mieux connaître les douleurs d'Androl, lui qui a perdu son père à son plus jeune âge, lequel s'est suicidé parce qu'il s'estimait trop dangereux à cause de ses pouvoirs... Le paradoxe étant qu'Androl est le plus faible des "Asha'man" de la Tour Noire. Pevera sait aussi partager ses peines, dont ses proches assassinés par les "Darkfriends", ressentant plus que jamais même si elle a su surmonter cette épreuve qui date de plus d'un siècle. Ma foi, il s'agit d'un duo fort intéressant ! Ils se heurtent ensuite à un Logain blessé. Taim avait bel et bien tout prévu : ils sont attaqués !

Aviendha, atteignant le campement, souhaite améliorer ses compétences en furtivité. Cela échoue : les gardes d'Elayne la retrouvent et elle est contrainte de dialoguer avec elle ! Heureusement, Elayne est déjà assez frustrée que Rand tente de la renvoyer à Caemlyn comme excuse pour qu'elle évite la réunion, donc elle autorise Aviendha à profiter de lui car c'est sa dernière chance avant la Bataille Finale (je caricature ). Au passage Aviendha informe qu'elle est devenue une Wise One.

Rand affronte alors Moridin dans une sorte de rêve, de façon psychologique. Ils discutent d'abord du retour de Lanfear tandis que Rand comprend que Moridin suit le Dark One par contrainte, parce que c'est sa seule façon de finir pour lui. Ni une, ni deux, Aviendha le retrouve dans la réalité et celle-ci lui prévient que "soit il se met avec elle, Min et Elayne, soit avec aucune des trois", dans une promotion définitive de la polygamie ! Et c'est donc parti pour une nuit de folie malgré les moqueries des Promises de la Lance.

Mais le devoir l'appelle bien vite ! S'ensuit l'une des plus importantes réunions depuis la bataille finale, où tant de personnages connus se rassemblent pour un but commun. Bien des souverains sont accueillis même si quelques nations manquent à l'appel (dont le Seanchan, évidemment !). D'emblée Rand expose ses ambitions : garder les frontières des pays telles qu'elles sont pour que les pays puissent se défendre (un peu optimiste sachant que même Elayne a essayé d'étendre le sien), briser les chaînes du Dark One afin de le tuer définitivement et qu'il dirige totalement l'assaut. Ce contre quoi Egwene s'oppose fermement. Les deux présentant des bons arguments pour défendre leur position : Egwene veut conserver un certain contrôle tandis que Rand continue de se méfier des Aes Sedai. On peut aussi penser que, si personne n'a encore tué le Dark One, c'est parce que ça doit être beaucoup plus simple de l'enfermer... Quoi qu'il en soit, c'est presque "marrant" de voir Rand et Egwene se disputer comme des "gamins", ça montre que même s'ils sont sans doute les deux personnes les plus puissantes du monde actuellement, ou en bonne tête.

Et ils tombent sur Moiraine. Ainsi ce qui avait été annoncé à la fin du tome précédent était juste : seule elle es apte à renverser cette indécision et ces disputes qui pourraient mener à leur défaite.
BradPriwin
04/07/2018 20:42


Chapitres 6 à 10

Petite séquence émotionnelle qui s'annonce pour les héros : Moiraine est de retour donc une séance de câlins collectif a lieu. On repasse directement aux choses sérieuses car la bataille doit être menée, ce pourquoi il faut signer un traité de paix entre toutes les nations. Le Seanchan représente le premier problème même si l'intervention d'Aviendha doit faire office d'insistance pour inclure les Aiels dans le traité. Et comme Rand divise toujours, Moiraine propose à Egwene de briser les chaînes tandis que Rand délègue la direction de la bataille finale à Elayne. Et Mat n'est pas revenu avec Moiraine par contre, ni Thom... Pendant ce temps, les hommes qui ont suivi Lan succombent les uns après les autres, mais c'est pas grave selon eux car c'est ce qu'ils avaient prévu.

Les planifications s'ensuivent : Caemlyn, Kandor, Tarwin et Shayol Gul sont les principaux endroits assiégés donc les généraux décident d'envoyer les troupes/Aiels/Aes Sedai dans ces endroits-là, Elayne menant évidemment le front du côté de Caemlyn. Ceci permettra à des vénérables soldats tels que Gareth Bryne, Bashere et Rodel Itularde de s'illustrer de nouveau. Elayne reçoit également la visite des Ogiers, dont Loial, oublié depuis longtemps, plutôt content d'être marié au final. On apprend alors que Mat est parti chercher le Cor de Valère et doit être soutenu, tout comme Lan qui aurait bien besoin de renforts.

Elayne se dirige donc vers Caemlyn et planifie, avec Bashere, un plan pour éloigner les Trollocs de la ville et les attirer vers la forêt où ils seront plus vulnérables. Bashere lui dit même que c'est plutôt une bonne idée d'aller sur le front bien qu'elle soit enceinte, car ça montre qu'elle est déterminée et que tout le monde est concerné. Il lui conseille aussi de révéler aux soldats qu'elle porte les enfants du Dragon Réincarné.

Androl, Pevara et tous les autres sont en piteux état... Tant et si bien qu'Androl estime Nalaam chanceux d'être mort dans l'assaut, car les Asha'man et Aes Sedai sont capturés pour des fins peu optimistes...

Sinon, bien qu'il y ait planification, on voit bien qu'il s'agit du dernier tome tant les batailles se multiplient ! Lan perd Bulden, un de ses meilleurs camarades, mais lui comme ses hommes persistent à combattre. Egwene organise une sorte "d'hôpital" à Mayene (car la Tour Blanche n'est pas sécurisée, attaquée deux tomes d'affilée), où les Soeurs Jaunes, Novices et Acceptées pourront se rendre utiles sans être impactées par la guerre. Suite à quoi Leilwin se pointe et prête allégeance à Egwene, bien décidée à balancer tout ce qu'elle sait sur le Seanchan (limité à son expérience de capitaine). On assiste ensuite à un touchant tête à tête entre Rand et Elayne, où le premier est triste que des gens qu'il n'a jamais rencontré meurent en son nom. Elayne rétorque alors qu'ils possèdent ce devoir essentiel de se battre pour protéger leur monde. Ils s'échangent finalement deux objets magiques.

Perrin lutte vaillamment à Caemlyn et parvient à repousser pas mal de Trollocs. Elayne veut le rejoindre mais Birgitte, toujours de fort caractère, s'y oppose, donc elle renonce à cette idée et assiste plutôt à l'arrivée d'un messager d'Egwene - à savoir Uno, pas comme le jeu de cartes -, lui décrivant combien il est important qu'Andor gagne rapidement pour aider les autres lieux en danger. Par la suite, le plan de Perrin fonctionne et ils utilisent les Dragons pour exploser sec les Trollocs. Méthode radicale et efficace dont est fière Elayne mais que Birgitte considère comme un danger qui peut se retourner contre eux. Critique de la guerre moderne ?

Et les craintes d'Androl s'avèrent fondées, puisque Taim et ses acolytes sont prisonniers et sont "Turned" (connais pas trop l'équivalent en français )
BradPriwin
07/07/2018 20:57


Chapitres 11 à 14

Adelorna, à la tête de l'Ajah Vert, nourrit Egwene d'une bonne dose de propagande sur le courage et la force des siennes, prétextant que leur défense contre le Seanchan montre qu'Egwene est digne d'elles. Egwene n'a pas l'air convaincue, cependant elle réalise que l'utilisation des Aes Sedai à la guerre peut être une bonne chose, ce pourquoi elle s'énerve contre Gareth quand celui-ci prévoit qu'elles servent de "réserve". La loi, c'est elle, comme on dit.

On retrouve enfin Mat... Il est de retour à Ebou Dar, désormais sous la tutelle du Seanchan. Il essaie de se faire plutôt discret afin de ne pas être reconnu comme le meurtrier de Tylin (les rumeurs vont bon train). Il s'immisce dans une taverne où le couple de propriétaires a l'air de bien s'entendre (hum) et ne s'avère pas très subtil avec son oeil manquant et les mensonges qu'il invente pour se faire passer pour quelqu'un d'autre.

Rand rejoint finalement Lan à l'endroit il se bat. Sa puissance surpasse de loin ses adversaires, puisqu'il parvient à les affronter sans trop de difficulté, même si Taim bat en retraite et il le laisse fuir car il considère que ce n'est pas trop le moment de l'affronter.

Dans le feu de l'action, Birgitte s'interroge sur sa place en tant qu'héroïne de légende et craint que son amour de toujours ne se réincarne pas. Ce qui ne l'empêche pas de s'illustrer auprès des Aiels en dégommant bon nombre de Trollocs sans jamais les rater à leurs points faibles... Franchement, je crois qu'elle est devenue un de mes personnages préférés, voilà pourquoi je crains qu'elle soit l'une des plus aptes à mourir...

De son côté, Rand se plonge dans le monde des rêves où il croise Mierin (ou plutôt Lanfear) qui fait sembler d'être prisonnière. Rand la déteste, à juste titre, et il refuse donc de s'ouvrir à elle ou de la faire confiance. Mais elle finit tout de même par révéler ses motivations : tuer le Dark One.

La volonté d'Egwene est exaucée et elle peut s'illustrer dans le champ de bataille, et les Trollocs deviennent officiellement une chair à canon semblable aux Orcs dans le Seigneur des Anneaux. Heureusement, elle sait rester humble et pense que cette victoire est surtout due à l'effet de surprise de l'usage de la magie. Elayne a ensuite une réunion avec Bashere et, hormis sur le front de Talmanes, les victoires s'enchaînent. Étrange que cela soit si facile... Perrin entend également ces nouvelles et décide de confier son commandement à Tam, le temps que, sur conseil d'autrui et notamment Rand, il aille dans le monde des rêves pour chasser Slayer et protéger les Asha'man emprisonnés par Taim.

Ce Monde des Rêves s'avère plutôt "apocalyptique" du fait de leur proximité avec Shayol Gul. Dans leur errance, et quête de vengeance, Perrin et Gaul se heurtent à Lanfear, surnommé "Moonhunter" parmi les loups, un surnom dont elle se moque, prétendant qu'elle possède déjà la Lune. Lanfear réclame vengeance et se met du côté de Perrin même si ce dernier aussi ne lui fait pas confiance. Elle prétend d'ailleurs avoir été "bannie" des Forsaken, ce qui me semble étrange car au début du tome elle avait été dit "pardonnée" au contraire de Graendal ? Elle explique aussi le principe du "Turning" qui consiste à obliger un canalisateur à rejoindre le Mal par une influence magique, plus facile si elle est engendrée par des mages de l'autre sexe. Quelque chose qui dégoûte naturellement Perrin...

Parmi les prisonniers, Logain résiste mieux que les autres (douze tentatives quand même ! ) tandis que Toveine est convertie de suite... Avoir Toveine à ses côtés permet à Taim de les convertir plus vite, et donc leur temps est compté et la folie semble s'imprégner... Evin tente notamment de "protéger" Androl en disant qu'il est assez puissant pour être "Turned". Lequel profite de son répit pour tenter une contre-attaque, encouragé par Pevara, mais il échoue lamentablement et récolte des moqueries de l'ennemi. Heureusement, par l'apport de "doses" de forkroot de Lanfear et surtout l'assaut de Perrin, Gaul et leurs alliés, ils sont libérés, pas sans que Taim, Hessalam/Graendal et quelques-uns de leurs alliés parviennent à fuir.
BradPriwin
11/07/2018 22:20


Chapitres 15 à 21

Mat tente une subtile infiltration dans le palais impérial. Pas de chance cependant : il est repéré par Selucia qui se révèle une excellente garde du corps en plus d'une porte-parole ! Il parvient cependant à la convaincre du bien-fondé de sa visite et du complot d'assassinat orchestré par Galgan. Tuon vient ensuite à lui pour des retrouvailles étranges puisque Tuon a gagné du galon depuis. Mais Mat la sauve de la tentative d'assassinat d'un Homme Gris. L'occasion idéal pour rouvrir son coeur à lui, et comme Mat est badass, il l'embrasse devant tout le monde.

Les combats continuent sur tous les fronts. Les Ogiers gèrent plutôt le champ de bataille, tant et si bien qu'un vieux complotiste des Manteaux Blancs (encore eux !) pense qu'il s'agit d'une ruse des ennemis et que les Ogiers vont se retourner contre eux. Rand reçoit des leçons de Tam pour combattre à une main, après quoi il discute avec Moiraine de la façon dont il pourrait tuer le Dark One. Le principal problème est qu'il est bien "inséré" dans le pattern selon Moiraine, tandis que Rand pense que comme il est un peu extérieur il est quand même tuable. Pendant ce temps, Lan poursuit sa bataille de son côté et convainc même le Prince, homosexuel si j'ai bien compris, qu'il faut envoyer n'importe qui sur le front, y compris des femmes.

La traque des assassins se poursuit pour Mat et Tuon. Sauf que le dit assassin se révèle : il s'agit de Rand, qui a donc accompli une sacrée trotte. C'est l'heure des retrouvailles entre Mat et Rand, les derniers héros à devoir se retrouver, et ils narrent donc leurs exploits mutuels. S'ensuit un nouveau débat entre Tuon et Rand : Tuon souhaite contrôler ces terres en réclamant sa descendance à Arthur Hawkwing contre quoi Rand rappelle la domination de Lews Therin. Un discours solidement argumenté permet à Rand de persuader Tuon de signer le traité d'alliance, à condition que le Seanchan ne capture pas de nouvelles damanes, mais ils peuvent garder les anciens... J'espère que ces traditions esclavagistes finiront par s'estomper, mais en temps de guerre, il faut faire des compromis. Le Seanchan se prépare à la guerre et Mat finit le "clash" en disant qu'il a sauvé Moiraine.

C'est aussi l'heure de quelques réconciliations. Comme Rand voyage partout, il retrouve Min et comprend encore combien elle est importante pour lui, puis elle retrouve Egwene, sortie d'une discussion dans le monde des rêves avec les Wise Ones sur l'importance des Aes Sedai au combat, et ils se réconcilient en se considérant comme "frère et soeur".

Après cela, Egwene retourne sur le champ de bataille et gère avec tous ses alliés contre les Trollocs jusqu'à l'arrivée des Sharan. Bon, j'ai dû voir sur le wiki pour savoir qui ils étaient, car là on les décrit juste comme une troupe de femmes canalisatrices habillées en noir, et il s'agirait d'un peuple Aiel isolé. Ils sont donc pris entre deux feux...

S'ensuit un passage assez WTF : Rand retrouve Aviendha et lui parle de son projet de tuer le Dark One... et elle lui propose sérieusement de faire de lui un gai'shan ? J'ai loupé un épisode ou bien ? En tout cas, Rand est bien décidé à envahir Shayol Gul.

On retrouve ensuite Siuan qui gère aussi sur le champ de bataille, même si elle prend des décisions assez fatalistes comme ne pas gaspiller de la magie de guérison sur des soldats déjà mutilés. Elle déplore aussi, avec Gareth, énormément de pertes, tant du côté des soldats que des Aes Sedai.

Parlant d'Aes Sedai, on en retrouve une charmante du nom de Lyrelle, dont le seul but consiste à se lier aux Asha'man, en les considérant comme des armes de combat et rien d'autre. Pevara et Androl se montrent toutefois persuasifs sur combien ils doivent être traités comme des êtres humains, et ils s'affirment en tant que tel. Par ailleurs Logain est assez affecté par le "Turning", de quoi obscurcir le tableau...
Demiandre
12/07/2018 12:50
Aelfinn de la Pierre
Modo - Jury des Joutes - Conseil RP
Relecteur

Shara est le pays quu se trouve de l'autre côté du désert Aiel. Quelques mentions y sont faites. Ils n'acceptent pas les étrangers saufs à quelques comptoirs qui sont entourés pour ne pas voir plus loin. Graendal en parle avec Sammael lors de leur alliance quelques tomes auparavant en parlant des Ayyad. Le peuple de la mer et les Aiels les connaissent par le commerce
BradPriwin
15/07/2018 20:44


Je ne me souvenais pas ! Merci du renseignement

Sur ce, je continue après une petite absence

Chapitres 22 à 28

C'est justement l'occasion de découvrir les Sharans sous le point de vue d'Egwene et de Gawyn ! Eux qui sont prisonniers ne risquent pas d'avoir une bonne opinion de leurs ennemis... Ils perçoivent alors une canalisatrice, Egwene croit que c'est elle, mais c'est finalement Leane qui se fait prendre. Leur chef se révèle alors : il s'agit de Barid Bel, ou plutôt Demandred !

Dans le monde des rêves, Perrin et Gaul se heurtent à Hessalam. Ils l'affrontent mais Perrin a pitié d'elle pour une raison étrange et elle parvient à s'enfuir. Lanfear le critique alors pour sa faiblesse puis il est révélé qu'elle envahissait le rêve de Davrem Bashere...

Egwene et Gawyn tentent ensuite de s'échapper. Gawyn tente une diversion, et Egwene fait appel à sa discrétion pour avancer, mais pas de bol, elle est attrapée par une canalisatrice ennemie qui lui enroule un collier autour du cou. Des flash-back d'horreur lui rappellent quand elle était une damane, mais Leilwin la sauve et elle lui est donc reconnaissante à vie. Comme quoi il fallait ce genre d'événements pour changer d'avis sur quelqu'un ! Suite à cela ils parviennent à s'enfuir.

Et pendant que Aviendha couvre Rand, Nynaeve et Moiraine, eux trois pénètrent dans Shayol Gul afin d'accomplir ce pourquoi ils sont venus. Les mots résonnent tandis qu'ils pénètrent dans la grotte : je comprends enfin la couverture. La voix du créateur lui-même...

En vrac, Tuon renomme son chéri "Knotai", Lan a toujours des difficultés, surtout avec Agelmar qui a des rêves étranges et donne des stratégies douteuses, Elayne et Birgite continuent de se battre, Itularde remporte une victoire avec le Peuple de la Mer et les Asha'man mais se méfie car ils reviendront plus fort. On peut aussi signaler que Min prévient Egwene, Siuan et Bryne que le Seanchan s'est joint à eux, ce dont Egwene se méfie.

Tandis que Rand, Nynaeve et Moiraine progresse dans la grotte, ils tombent nez à nez sur Moridin. Et Moridin s'assume alors en tant que méchant dangereux et calculateur, prêt à tout pour servir son maître : même s'il ne blessé Rand que légèrement, ce sera assez pour donner un avantage à ses alliés. Et donc il attaque. Toujours dans le Monde des Rêves, Perrin repère Slayer et décide de le traquer. Il est rejoint par des Aiels et un combat général s'ensuit, durant lequel il rentre en communication avec Nyaneve et évoque la possibilité de créer un gateway.

Une réunion décisive se passe du côté d'Egwene. Elle rencontre Tuon, et elle n'est pas très d'accord avec elle. De douloureuses négociations puisque Tuon souhaite pouvoir "choper" des canalisatrices dans les frontières qu'elle contrôle, et même autoriser celles qui souhaitent porter l'a'dam à s'y rendre d'elle-même. Egwene ne pense pas qu'elles peuvent le faire volontairement, mais tout dépend de la culture dans laquelle elles ont vécu... En échange, Egwene propose que toute volontaire puisse faire l'inverse, c'est-à-dire se rendre à la Tour Blanche pour apprendre vraiment la magie. Pour plaider sa cause, Egwene dit qu'elle a elle aussi été damane, ce dont Mat était à moitié au courant et donc Tuon le blâme pour n'avoir rien révélé, et apporte aussi l'argument que les sul'dam savent canaliser. J'espère donc que Tuon change d'attitude, j'adore son personnage, mais la voir à la tête d'un empire esclavagiste... Impossible de changer des traditions en si peu de temps, ce point-là au moins est crédible.

Une révélation tombe aussi pour Elayne. Dû à des défauts stratégiques, et des preuves assez solides avec l'ennemi, elle accuse Davrem Bashere d'être un Darkfriend, le relève de ses fonction, l'enferme avec sa femme et laisse Talmanes diriger les opérations à sa place. Le père de Faile, quoi...

Bryne cherche à obtenir du renfort du Seanchan et envoie une messagère qui est malheureusement tuée, donc Min se propose à sa place. Arrivée sur place, Mat la conduit à Tuon, elle qui s'est infiltrée sans autorisation, et comme elle parvient à lui prédire son avenir, Tuon souhaite la garder auprès d'elle. Une décision qui ne lui plait pas du tout. Dans l'état des choses, elle déteste Mat et le considère comme un félon...

Et enfin, en vrac, Lan soupçonne aussi Agelmar d'être un traître et Loial chante une petite chanson au nom des disparus...


BradPriwin
18/07/2018 20:54


Chapitres 29 à 36

L'ombre de l'ennemi s'étend partout... A son tour, Lan relève Agelmar de ses fonctions, il est d'abord récalcitrant puis se rend compte de ses erreurs et tente même de se suicider. Tout ceci prend une tournure sombre ! En parallèle, Mat prend le contrôle de l'armée seanchanienne et envoie Min prévenir Egwene que Gareth Bryne est un Darkfriend.

De son côté, Perrin et Gaul se heurtent de nouveau à Slayer : apparaît Graendal, permettant à Perrin de déduire que Graendal utilise la Compulsion sur les grands généraux. Voilà qui est intéressant : je me doutais qu'ils n'étaient pas alliés au Ténébreux dès le départ...

Elayne se bat acharnément avec le Kin, jusqu'au moment où arrive Logain et les autres Asha'man (parmi lesquels Androl est toujours avec sa fidèle alliée Pevara). La présence d'hommes et de femmes canalisateurs leur permet de réaliser des cercles et de créer un gateway jusqu'à Dragonmount, repoussant les Trollocs. Une faible victoire, d'après Elayne...

Egwene mène elle aussi les Aes Sedai contre les Trollocs. Surviennent le Seanchan avec Min, qui sert alors de messagère retour. Elle lui annonce que Bryne est un darkfriend, ce qu'elle ne croit pas, ayant même une mauvaise image de Mat sur le coup. Puis elle réfléchit, repense aux moments vécus ensemble, et reconsidère la question car elle sait que Mat est on ne peut plus sincère. Alors elle interroge Bryne après avoir retrouvé Mat, révèle ses failles, et, admettant ses erreurs, Bryne démissionne de son poste. Ne reste qu'une personne idéale pour mener les armées... Mat lui-même.

De fait, Mat et Min obtiennent tous deux une grande importance auprès du Seanchan : tandis que le premier prend ses marques et influence la vision du Seanchan à propos des Aes Sedai, Min empêche l'exécution d'une soldate au blason rival. Pas mal ! Egwene arrive aussi grâce à un gateway (décidément !) et confirme le statut de Bryne. De telles compulsions parmi les généraux ont coûté la perte deux tiers des troupes Borderlands. Le seul moyen de contrecarrer cette catastrophe est d'unifier l'armée.

Perrin échoue une fois de plus face à Slayer. Ce dernier révèle d'ailleurs ses motivations : il se définit comme le chasseur ultime, quelqu'un de tellement digne du Dark One qu'il ne se débarrassera jamais de lui. Et il fuit de nouveau... Perrin réclame de l'aide de la part de Lanfear, mais elle refuse car elle s'est sentie trahie la dernière fois qu'elle s'est attachée à quelqu'un. Ne reste plus que Faile... Elle est occupée à collecter le Cor de Valère pour Mat, et à diriger l'arrestation et la révélation sur son père.

En pleine préparation, Aviendha perçoit que quelqu'un canalise au sein du camp et en déduit qu'il s'agit d'une femme, alors que l'utilisation de la magie est bridée hors bataille pour des raisons d'économie. Ce pourquoi elle part détecter la source et se heurte à trois hommes qui l'agressent. Elle est sauvée de justesse par Cadsuane, après quoi elles préviennent les Wise Ones que des hommes canalisateurs, Aiels, sévissent dans le camp. Mais cette découverte est ensuite suivie par l'arrivée de Graendal/Hessalam, qui tue deux de ses amies et part avec une autre...

Rand se plonge dans la représentation du "Pattern", une bien étrange vision au-delà de toute perspective... Pendant ce temps, Perrin cherche toujours de l'aide, mais Faile est trop occupée à défendre le Cor de Valère contre des bêtes tuant plusieurs de leurs. On assiste en parallèle à une petite "dépression" d'Olver, triste pour Noal déjà, mais aussi parce que tous les membres de son groupe partent un à un. Lui-même aimerait se battre, peu importe qu'il soit un enfant, car la situation est plus qu'alarmante et il aimerait apporter sa contribution.

Au tour de Nynaeve d'intervenir ! Moridin a été sadique : il a capturé Alanna, liée à Rand, et la fait saigner à mort dans le but de la tuer. Si le lien est rompu, Rand deviendra fou et ce sera la fin de tous. Puisant dans ses compétences en guérison, Nynaeve s'évertue alors à la sauver, mais ce n'est pas gagné...

Mat lance alors son discours "à la Aragorn". Outre les soldats, le peuple lui-même, hommes et femmes, se dressent contre les forces du Dark One. Il n'a pas le temps de les entraîner, seulement de leur octroyer quelques bases en maniement d'épées et en stratégie... Mais comme Egwene le remarque, les ennemis sont arrivés, la Bataille Finale...

Et elle va durer 250 pages ! On ne se moque pas de nous ! On l'a attendue depuis le tome 1, j'espère qu'elle sera à la hauteur pour conclure cette merveilleuse saga !



Demiandre
19/07/2018 22:28
Aelfinn de la Pierre
Modo - Jury des Joutes - Conseil RP
Relecteur

Tu n'as pas à t'inquieter. Ce que je me demande, c'est si tu vas le faire en un poste ou plusieurs.

En tout cas, te lire me donne envie de relire cet ultime tome car je m'en souviens très peu
Kaki
20/07/2018 23:57


Bel effort car c'est long... ceci dit, j'ai retrouvé de l'intérêt dans les dernier tomes écrits par Brandon Sanderson; on sent moins de remplissage que les derniers de Robert Jordan, et tout se dénoue parfaitement, parfois avec des détails évoqués au tout début!

Je vois que vous coincez sur le thème "turned"? je trouve qu'il est bien imagé en anglais pour exprimer le fait qu'on est détourné de sa première nature, par contrainte... Le traduire par convertis? sauf que c'est contre leur volonté...
Je proposerais bien "aliéner", sans provocation politique! car j'ai vu ces deux définitions sur internet pour aliénation :
État de l'individu qui, par suite des conditions extérieures (économiques, politiques, religieuses), cesse de s'appartenir, devient esclave des choses.
ou
Trouble mental grave (qui prive qqn de sa raison).

Bon, ça vaut ce que ça vaut...

Et pour "Pattern", j'ai inconsciemment traduit ça en "Trame du destin" ou "Tissage", car ça m'a fait penser aux fils du destin des Parques (Moires chez les grecs). Mais j'avoue que les paragraphes sur le "Pattern" m'ont semblé un peu fumeuses, enfin, ça n'a pas servi à grand chose dans l'histoire, je trouve... ou alors j'ai raté un truc, c'est possible!!!
BradPriwin
21/07/2018 09:57


À mon avis je le ferai en deux posts. Il faudra juste que je fasse attention, car j'utilise le wiki pour m'aider, et si tout le résumé est effectué en une seule fois, de ne pas me spoiler par inadvertance !

Pour l'instant la bataille rend bien, ils ont vraiment réussi à ce que chaque personnage ait un bon rôle, même les plus secondaires ! Je regrette juste un certain déséquilibre entre gentils et méchants :




Pour le terme "Turned", j'avoue qu'il m'a surtout perturbé car il apparaît tardivement dans l'histoire, il n'a pas encore d'équivalent français, tandis que "Pattern" se traduit par "Trame" ou "Tissage" dans la nouvelle traduction. D'ailleurs, au contraire, ces passages m'ont immergé dedans, car je trouve que ça image beaucoup une construction de l'esprit !
Aller en haut de page