Lecture de The Gathering Storm : Question de compréhension
(Sujet créé par BradPriwin l 10/04/18 à 00:54)
non favori


Et c'est reparti pour la fin de cette saga, pour les trois derniers tomes, après plus de six mois d'absence ! Comme quoi je devrais mieux espacer mes lectures au lieu de laisser traîner pendant tout un temps... Cette fois-ci, plus de répit jusqu'à la dernière page ! C'est avec amertume que je quitte Robert Jordan pour découvrir Brandon Sanderson, même si j'ai déjà lu de son côté (La Voie des Rois pour citer).

C'est parti !



Aller en bas de page
BradPriwin
10/04/2018 01:11


!!! Il y aura bien évidemment des spoilers de ce tome !!!


Prologue

Seulement 45 pages pour le prologue ? Ça fait bizarre après les prologues de 70-80 pages des précédents tomes !

Quoi qu'il en soit, quoi de mieux que de commencer ce tome en exposant déjà une signification du titre ? Le pauvre vieux fermier observe les prémices d'une tempête dévastatrice et préfère quitter ses champs avant qu'il ne soit trop tard. Son ami le forgeron profite d'un appel de l'armée pour partir vers le nord et malgré quelques rechignements, ils partent tous ensemble.

S'ensuit la suite des péripéties de Rand vu par les yeux d'une petite sul'dam nommée Falendre. Rand l'a quand même un peu dans l'os de ne pas avoir rencontré la véritable fille des Neuf Lunes, et même s'il a capturé Semirhage, il a envie de rencontrer Tuon, la vraie quoi ! Pendant ce temps la générale Tylee, celle qui a aidé Perrin, nous partage sa philosophie étrange qui consiste à penser qu'il vaut mieux gagner sans trop d'efforts. Ironie de la situation, elle et ses troupes se voient assaillis par des Trollocs !

Ensuite vient la traditionnelle réunion des Forsalen. Graendal déguste encore du bon vin avec son petit harem quand le compte-rendu est effectué : Mesaana contrôle bien la Tour Blanche, Moghedien est de nouveau humiliée sans être là (elle a tissé tellement de toiles qu'elle s'est emmêlée dedans dit-on), Semirhage brille par son absence et Moridin essaie de faire son petit chef. Puis bon, selon lui, comme Semirhage a voulu capturer Rand au lieu de le tuer, elle ne mérite pas d'être secouru !

Pour fini, le Seanchan et les soldats de l'Arad Doman se tapent dessus tandis que Perrin est en pleine réflexion interne quant à ses actions. Et Faile arrive après avoir tué Masema. Donc adieu Masema, je suppose ?
BradPriwin
13/04/2018 11:55


Chapitres 1 à 5

Je livre déjà une impression générale quant à la reprise de flambeau : Brandon Sanderson est un auteur que j'appréciais déjà mais là il m'a épaté ! Donc il est contacté en Novembre 2007 et publie déjà un tome de plus de 1000 pages deux ans après, tout en sachant qu'avant d'écrire il a dû débattre avec l'épouse du regretté Robert Jordan et bien relire toute la saga pour pouvoir écrire la suite de la manière la plus fidèle possible. Et, même si on ressent sa patte, son style est vraiment fidèle à l'esprit de la Roue du Temps, c'est une réussite ! Je dois moins souvent passer par la dictionnaire, en plus.

On revoit tout d'abord notre cher Rand. Le voilà tout tourmenté : sa prisonnière Semirhage est plus muette qu'une tombe, et après douze tomes, il n'a toujours pas envie de faire du mal à une femme, même si cette dernière possède une réputation de génocidaire, et s'il en a perdu la main. Heureusement, Min est là pour le rassurer, mais il craint de la mettre en danger ainsi que les autres femmes auquel il est lié. Et comme il l'a un peu mal pour le piège, il aimerait rencontrer la vraie Fille des Neuf Lunes.

Pendant ce temps, Egwene résiste tant bien que mal à ses épisodes de torture réguliers. Et pourtant, elle en subit beaucoup... Il faut être d'un sadisme extrême pour rudoyer quelqu'un en continu en le soignant par la magie de guérison entre deux séances de torture ! Elle va ensuite manger avec Elaida et Meidani, une de ses propres espionnes, laquelle se fait copieusement humilier. Alors Egwene renverse sa soupe en guise de rébellion ! Pas si mal, mais peut mieux faire ! Puis elle éclate de rire une fois battue de nouveau.

Focus ensuite sur Aviendha. Alors soit j'ai mal suivi l'évolution du personnage, soit elle subit une régression car elle n'est pas bien considérée par les autres "Wise Ones" sans non plus être considérée comme une vraie guerrière. Pendant ce temps Gawyn maintient sa position auprès de Tar Valon, et ça le dérange un peu de devoir tuer d'anciens amis et alliés.

0n revient ensuite sur le groupe de Rand. Et on en vient à une réflexion intéressante quand il discute avec une femme du Peuple de la Mer, Harine : les hommes capables d'employer la magie sont soit abandonnés sur une île, soit abandonnés directement dans la mer. La justification est qu'il a fallu des décennies pour accepter que la souillure rendait fou les hommes qui tentaient d'employer la magie, et qu'il faudra encore plus de temps pour qu'ils acceptent qu'elle a été "réparée". Morale de l'histoire : les coutumes ont la vie dure.

Enfin, Merise et Cadsuane tentent de soutirer quelques informations à Semirhage. La première y arrive bien peu car la Forsaken se contente de lui décrire comment on peut faire souffrir quelqu'un en remplaçant son sang. Cadsuane songe donc à une autre méthode que la douleur pour la faire parler !
BradPriwin
15/04/2018 17:47


Chapitres 6 à 8 :

Rodel Ituralde semble avoir un rôle important dans ce tome-ci puisqu'il y est souvent mentionné en plus de ses apparitions. Et si j'ai bien compris, il enchaîne les victoires. On assiste alors à une discussion où Leane, prisonnière elle aussi, fait le frotte-manche à Egwene. Puis elle manque d'être aspirée par je ne sais pas quoi et est sauvée de justesse.

Nouvelle discussion cette fois-ci, entre Nynaeve et Daigian. On commence à avoir l'habitude après douze tomes mais on touche encore à une réflexion intéressante : Nynaeve semble "dégoûtée" des règles des Aes Sedai dans le sens où Daigian a une basse position du fait de sa piètre maîtrise du pouvoir alors qu'elle est douée dans d'autres domaines. Arrivent ensuite les Aiels, et Rhuarc s'emporte un peu avec Rand car ce dernier leur impose un rôle de guet alors que les Aiels ont le sang chaud et veulent se battre en permanence. Personnellement, je ne trouve pas sympa de la part de Rand d'utiliser les Aiels pour faire "peur" aux gens, ce n'est pas une méthode très "démocratique" mais soit... Ainsi donc ils doivent capturer des membres du conseils des marchands ?

Le chapitre 8 m'a paru particulièrement touchant. Au départ, lorsqu'Elaida avait pris le contrôle de la Tour Blanche (tome 6 je crois ? Ça remonte à loin), je me disais que Siuan Sanche devait "forcément" mourir. Elle a subi un sort "pire" si je puis dire : réduite à l'état de femme normale, et maintenant qu'elle commence à récupérer ses pouvoirs, les gens ont du mal à la prendre au sérieux. Son dialogue avec Gareth Bryne était poignant : ses confessions quant à la mort de ses amies après avoir découvert la futur naissance du Dragon Réincarné, son lien avec Moiraine (qu'on a pu découvrir dans le préquelle), sa frustration quant à sa méconnaissance du monde... Par après, outre l'évocation de la rivalité entre Romanda et Lelaine, le sujet des Asha'man liés à des Aes Sedai. Curieux que Siuan ait tendance à blâmer les premiers tandis qu'Elaida est la seule fautive pour Egwene...
BradPriwin
18/04/2018 18:58


Chapitres 9 à 13

On revoit d'abord notre cher Perrin (ce qui me fait penser que Mat est de nouveau absent ! le reverra-t-on ?). Il négocie avec le commandant Ghealdan pour repartir avec sa reine Alliandre dans la Légion du Mur. Il reste aussi quelques débats quant à savoir que faire des Aiels renégats restants, Perrin semble s'en moquer puisqu'il accompli son objectif consistant à libérer les prisonniers. Il y a aussi le problème des réfugiés que Tam semble régler en quelques paroles : les envoyer comme soutiens à Rand qui aura besoin de toute l'aide nécessaire avec l'approche de la bataille finale.

Coucou Rodel Itularde de nouveau ! On sait que les Aiels envoyés par Rand lui posent des problèmes, et que sa victoire semble de courte durée. J'ai parfois du mal à comprendre quel camp il défend ! Il rencontre même Rand qu'il confond d'abord avec un Aiel, et il est plutôt étonné car il ne le pensait pas aussi jeune. Grâce à ses pouvoirs, Rand lui fait jurer allégeance et lui demande de reprendre l'Arad Doman des griffes de la méchante Graendal tandis qu'ils doivent s'occuper du Conseil des Marchands. Ainsi Rand trouverait-il un moyen de gérer les dissensions locales pour combattre l'ennemi commun ?

Le chapitre suivant assure la continuité : pendant qu'Aviendha, elle voit Rodel jurer allégeance aux Aiels. Ensuite, si j'ai bien compris, elle utilise ses pouvoirs pour éteindre un feu, et à ce moment ses supérieurs constatent (une fois encore ?) qu'elle a une grande puissance qu'elle doit apprendre à contrôler.

Egwene continue à chercher des alliances de l'intérieur. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que certaines soeurs de révèlent opportunistes. Des jaunes veulent qu'elles rejoignent son Ajah, argüant qu'une Amyrlin "provient bien d'un Ajah". La jeune torturée revoit ensuite Meidani afin de s'assurer de son allégeance, m'est avis qu'il s'agit surtout d'une grande stressée de la vie qui a peur de tout le monde (et au passage était une "pillowfriend" d'Elaida). Toutes deux se téléportent pour rejoindre certaines autres soeurs (dont Yukiri, j'ai réussi à retenir son nom !). Elles souhaitent combattre l'Ajah Noir, mais usent cette fois-ci d'un argument intelligent : une Aes Sedai n'appartenant pas à l'Ajah Noire n'est pas forcément fidèle. Et Egwene gagne de nouveaux point en loyauté de la part des autres.

Ensuite vient Gawyn... Et bon sang, que j'ai envie de le baffer, celui-là ! Déjà qu'il fait son opportuniste : "Oui j'ai juré loyauté à Egwene mais bon j'hésite quand même à rejoindre Hattori comme Sleete me l'a proposé !". Il apprend alors la terrible vérité dont tout le monde était informé depuis bien plus longteeeemps que lui... Egwene est à la tête de la rébellion ! Et il soutenait Elaida juste parce qu'il n'aimait pas le traitement que Siuan réservait à Egwene et Elayne ? Mais quel hypocrite, mal informé de surcroît ! Et là il veut faire le beau chevalier en sauvant Egwene, sauf que le mal est déjà fait !
BradPriwin
21/04/2018 22:47


Chapitres 14 à 18

Je lis de plus en plus de chapitres avant de faire mon compte-rendu ici il semblerait !

On continue avec l'interrogatoire de Semirhage, il semblerait même que ça risque de se poursuivre tout le tome, dans un fil conducteur comparable à Rodel Itularde. C'est toujours un échec critique sauf que, ironie de la chose : Semirhage se croit surpuissant et méprise les humains alors qu'elle s'en comporte comme une. De l'autre côté, Cadsuane récupère un a'dam de rare espèce ne fonctionnant que sur les hommes, et comme Rand n'est pas trop enchanté par l'idée, elle et Sorilea déclarent net : "Ouais c'est pas bon pour gagner l'ultime bataille ça !" Ok...

Rand, en l'occurrence, rencontre Moridin dans son rêve. Et ce dernier semble assez sûr de lui : il n'a aucun doute que, même si le Dark One perd, il reviendra au prochain cycle, tandis que s'il gagne, la Roue du Temps sera brisée à jamais... D'où les enjeux ! On revoit aussi Min et Aviendha, qui font ce qu'elles font d'habitude.

S'ensuit un chapitre extrêmement intéressant avec Egwene. Bon on lui propose encore une fois de rejoindre un Ajah, cette fois-ci le blanc, mais elle a mieux à faire. Elle subit aussi un chantage de travaux forcés et de rupture de contact avec les soeurs... Trop tard, car elle a déjà pu répandre son influence. Et son plan se poursuit lors du dîner avec Elaida. En fait, Elaida est un personnage extrêmement réaliste : elle règne par la terreur et est puissant mais ne sait absolument pas débattre ou défendre ses idées dans le calme. Voilà comment Egwene la bat à son propre jeu, elle la détruit par les mots, et ça l'énerve tant qu'Elaida brise les lois de la tour en l'attaquant. Elle parodie bien Judge Dredd en beuglant "La loi, c'est moi !" mais c'est trop tard, elle commence à perdre de la crédibilité auprès de ses subordonnées. Et elle termine par un petit "ouin ouin tu es une Darkfriend". Épique !

Pendant ce temps, Semirhage continue de profiter de sa cellule pendant que ses amis la laissent pourrir. Cadsuane découvre qu'à l'instar d'Elaida, son ego est plus fragile que le reste ! Et on sait que l'idée de ce passage vient de Robert Jordan puisque Semirhage en vient à manger des haricots aux pieds de Cadsuane... Perrin, de son côté, est toujours préoccupé par la gestion de réfugiés mais il craint aussi pour lui-même. Le loup déchaîné qui se réveille durant les batailles doit sommeiller le reste du temps, ne pas l'envahir...


Le chapitre sur Siuan n'a appris rien de nouveau (que j'ai retenu) sauf qu'une novice âgée nommée Sharina se montre bien plus sage que le reste de ses homologues ^^
BradPriwin
24/04/2018 20:05


Chapitres 19 à 22

On les réclamait, ils sont de retour ! Tuon et Mat se sont séparés et la première doit gérer la trahison de Suroth et la mort de l'Impératrice depuis Ebou Dar. Grâce à sa "Truthspeaker" Selucia, elle souhaite étendre son empire et établir un lien avec son continent, ce qui place quelques doutes quant à ses intentions... Elle a toujours été intrigante ! Elle est tenue au courant de la demande de Rand et souhaite qu'il s'agenouille devant lui... Pourvu que ça n'entraîne pas de conflit ! Moi qui pensais qu'elle serait plus modérée que ses prédécesseurs, voilà qu'ils projettent d'attaquer les Aes Sedai, comme si leur guerre interne ne suffisait pas ! Enfin elle discute avec la générale Tylee qui lui résume les événements de Perrin et leur attaque par les Trollocs au début du tome. Alors Tuon prend la décision de rencontrer Rand et d'attaquer Tar Valon. Tout s'enchaîné !

Pendant ce temps, Mat prouve une fois encore qu'en douze tomes, moult péripéties et un mariage, il n'a toujours pas évolué et continue à balancer des généralités sur les femmes telles que "elles se soutiennent toujours entre elles pour pourrir la vie des hommes", face à Talmanes dont la non chalance et le "je m'en foutisme" m'a bien fait rire ! Lui aussi a des gens à qui s'occuper, après quelques négociations avec Joline il se rend compte à quel point c'est difficile. Surtout qu'il est prince du Seanchan maintenant !

On revoit Perrin dans une scène que j'ai trouvée assez touchante. J'ai toujours apprécié le couple Perrin/Faile, et Faile prouve de nouveau que par sa jalousie de Berelain elle tient beaucoup à lui, et combien elle est dévouée. En parallèle il continue ses rêves/visions avec les loups... Suite à quoi ils font le compte rendu de leur bataille de libération contre le Shaido, combien ils ont dû tuer, parfois des gens auxquels ils tenaient... Et voilà que Faile s'en va de nouveau.

Le chapitre 22 est probablement l'une des meilleurs scènes de la saga, j'étais littéralement scotché devant mon livre ! Je ne m'attendais pas à ce que les choses s'accélèrent aussi... Le "Great Lord" libère Semirhage et lui offre une dernière chance de "vaincre" Rand, non en le tuant comme elle avait essayé, mais en utilisant un collier pour le contrôler. Elle s'improvise une acolyte de l'Ajah Noire, j'ai nommé Elza, et toutes deux s'en prennent pendant que Min faisait part de ses inquiétudes quant à ce qu'il devenait. Et il tombe malheureusement dans le piège ! Rand est contrôlé, Semirhage le force à s'agenouiller devant lui et surtout, le fait torturer Min. Alors une volonté nouvelle s'ouvre en lui, et tel un Deus Ex Machina de Shônen, il reprend le contrôle, tue Semirhage et Elza qui a définitivement mal choisi son camp, grâce à une magie au-delà même du Pouvoir ! C'était sacrément épique et badass, même si je suis toujours un peu triste quand un Forsaken meurt... Il ne va plus en rester beaucoup pour la bataille finale à ce rythme :o
Aller en haut de page