High-Fantasy
Tigane, par Guy Gavriel Kay
Le 25/08/2011 par Webmaster non favori

Une province autrefois scintillante qui n'existe aujourd'hui plus que pour ses enfants et dont la mémoire même a été effacée des consciences par la volonté d'un homme, Brandin roi sorcier d'Ygrath par-delà les mers. C'est l'histoire magique d'un pays vaincu qui cherche à se libérer. C'est l'histoire d'un peuple si maudit que le nom même de leur si belle province ne peut être prononcé ni entendu. C'est l'histoire d'une poignée d'hommes et de femmes en quête de leur identité et qui se lancent dans une croisade périlleuse pour renverser leurs conquérants et sauver du néant un nom : Tigane.

Dans sa seconde œuvre après la Tapisserie de Fionavar, Guy Gavriel Kay s'impose comme un auteur rare en Fantasy et continue de développer un style qui lui est propre. Je me rappelle encore de ma première lecture de Tigane comme d'un moment trop vite passé. C'est encore un des livres que je relis régulièrement et qui me surprend toujours.
Comme dans ses autres livres, Kay nous propose un monde complexe qui n'est pas sans rappeler le notre et où la magie s'exerce dans les mots tout autant que dans les faits.
L'histoire que nous conte Kay est aussi une parabole extraordinaire sur la notion d'identité et comment son absence peut affecter pour tout être humain.
Comme toujours chez lui, la vie est pavée de sacrifices, d'actes manqués, de renoncements et Tigane est une tragédie où la victoire finale est teintée d'amertume.
C'est aussi pour cela que j'aime cet auteur : il sait parler à mon cœur presque plus qu'à mon imagination.

Tigane donc…
Vous y découvrirez le destin de la péninsule de La Main et de ses neufs provinces, soumises par le pouvoir brutal de Brandin d'Ygrath et Alberico de Barbadior, les deux sorciers qui s'en sont rendus maîtres il y a vingt ans.
Vous admirerez la détermination d'Alessan bar Valentin, dernier prince de cette Tigane dont le nom a été précipité dans l'oubli et ne peut être prononcé ni entendu.
Vous partagerez la souffrance de Dianora bren Saevar, dont l'amour paraît trahison.
Vous apprendrez enfin comment l'amour d'un homme pour une femme peut défaire ce que l'amour d'un père pour son fils a fait.
Et j'espère qu'après avoir refermé ce livre, Tigane restera en vous comme elle demeure en moi.

One man sees a riselka
his life forks there.
Two men see a riselka
one of them shall die
Three men see a riselka
one is blessed, one forks, one shall die
One woman sees a riselka
her path comes clear to her
Two women see a riselka
one of them shall bear a child
Three women see a riselka
one is blessed, one is clear, one shall bear a child


par Don Lope

Voir aussi :
Les Lions d'Al-Rassan
La Mosaïque de Sarance
Biographie de Guy Gavriel Kay
La Pierre de Tear sur Facebook La Pierre de Tear sur Tweeter
La Boutique Pierre de Tear
Notre Boutique sur Amazon
La Pierre vous recommande
Joute 41 : les résultats
Venez féliciter les jouteurs !
Le joyau de Liana, par Aramina
Texte vainqueur de la joute 41 !
Lexique des anciens et nouveaux termes français
Petite aide à la compréhension de l'encyclopédie
La Newsletter Pierre de Tear
Abonnez vous à la newsletter pour recevoir les nouvelles de la Roue du Temps en exclusivité !